Élevage

La crise laitière a impacté le marché de la viande

Quasiment stable en 2014, après les fortes baisses de 2012 et 2013, la production française de bovins finis s’est légèrement redressée en 2015.

Elle a ainsi progressé de 60 000 têtes pour dépasser 4,7 millions de têtes, sans retrouver toutefois son niveau d’avant 2010. La légère hausse observée en 2015 est avant tout le reflet de la crise laitière actuelle qui a conduit à une augmentation des mises à la réforme de vaches laitières. L’afflux de vaches laitières dans les abattoirs a perturbé le marché de la viande bovine, entraînant une baisse des cours par rapport à 2014.

Sur les cinq premiers mois de 2016, les cours des vaches demeurent nettement en deçà des cours des années précédentes. Sur l’année 2015, les exportations de bovins maigres ont globalement progressé malgré l’apparition de la fièvre catarrhale ovine. Les cours des broutards, en hausse soutenue pendant la période de limitation de la circulation des animaux, ont contribué à l’augmentation moyenne des cours sur un an. Sur les cinq premiers mois de 2016, les cours sont en hausse marquée par rapport aux années
précédentes.

Source Agreste

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer