Côtes d'ArmorÉlevagePolitique et Syndicalisme

« Plein les bottes »

Lors d’une action à la Préfecture, la FDSEA a annoncé une rentrée de janvier animée entre renégociations des contrats de la distribution et situations critiques des élevages.

«  Nous ne pouvons nous résigner à laisser sacrifier des éleveurs, faute d’une volonté des acteurs politiques et économiques français », a rappelé Patrick Fauvel de la FDSEA. Le 17 décembre, le syndicat a organisé une action devant la préfecture de Saint-Brieuc « pour rassembler les éleveurs qui sont dans la détresse et passer un message d’unité et de solidarité. » Symboliquement, les manifestants ont déposé une paire de bottes devant les grilles de l’administration pour exprimer leur ras-le-bol. Ils ont aussi appelé les concitoyens à « faire le choix simple mais essentiel de produits garantis “Origine France” lors des fêtes ».

Par ailleurs, pour les prochaines semaines, les syndicalistes ont identifié « trois cibles principales » : l’État, la distribution et la restauration hors foyer. Alors que les négociations commerciales s’ouvrent pour l’année 2016 (clôture fin février) et que les opérations promotionnelles de janvier annoncent « des prix massacrés pour les produits alimentaires », les représentants agricoles réclament « la mise en œuvre immédiate du fonds structurel annoncé en septembre pour la production porcine, l’arrêt immédiat des approvisionnements et mises en rayon de produits laitiers d’importation, la mise en avant du logo “Viande de France”, et le respect de l’accord du 17 juin pour les  éleveurs bovins, une vraie campagne de mise en avant dans les promotions de janvier avec des volumes ambitieux, vecteurs d’un marché dynamique et respectueux du travail des éleveurs pour tous les produits agricoles… »

Toujours l’origine

Mais aussi la révision des politiques d’approvisionnement pour systématiser l’origine France en restauration collective et l’information systématique des consommateurs sur l’origine : « Alors que tous les outils sont aujourd’hui disponibles, État, Conseils régional et départemental sont appelés à un engagement formel et à l’exemplarité dans leurs pratiques… », a insisté Edwige Kerboriou. Les services de l’État sont aussi attendus au tournant sur « l’accélération du traitement et du versement des aides d’urgence et du solde des aides Pac 2015, la mention d’origine obligatoire des matières premières sur l’ensemble des produits frais transformés ; le rééquilibrage des relations commerciales avec les acteurs de la distribution… »

En janvier, ça va bouger.

Selon les membres du bureau de la FDSEA, la trêve sera courte pour le réseau syndical. « Des courriers partent cette semaine aux GMS et à l’État. Les discussions avec les GMS sont en cours. Les contrôles en magasin, en restauration et en collectivité sont lancés et doivent se poursuivre. » En janvier, les promotions ne devraient pas être les seules à animer les rayons de la distribution. Toma Dagorn

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer