Politique et Syndicalisme

Les produits agricoles abordés lors des tractations finales

La onzième session des pourparlers pour un accord commercial euro-américain (partenariat transatlantique de commerce et d’investissement, TTIP), du 19 au 23 octobre à Miami, a permis aux deux parties de procéder à l’échange de leurs offres révisées sur l’accès au marché pour les produits agricoles et industriels, qui couvrent désormais 97 % des lignes tarifaires de chacune des deux parties, selon le négociateur de l’UE, Ignacio Garcia Bercero. Celui-ci a estimé qu’il s’agit là d’« une étape importante, car notre objectif est de supprimer la grande majorité des droits de douane dès le premier jour d’entrée en vigueur de l’accord ». Les 3 % de tarifs non couverts par ces propositions concernent les produits sensibles, agricoles notamment, qui seront abordés lors des tractations finales, comme d’habitude dans ce type de pourparlers. « L’objectif des États-Unis reste l’élimination complète des droits de douane. Nous continuerons à pousser pour cela », a déclaré pour sa part le négociateur américain, Dan Mullaney.

Tenter de conclure un accord en 2016

Les deux parties ont souligné, à l’issue de cette session, que leur souhait était de conclure un accord en 2016, avant la fin du mandat de l’actuelle administration Obama en janvier 2017. À Miami, elles ont eu aussi des « discussions intenses » sur le volet coopération réglementaire de l’accord, dont les mesures sanitaires et phytosanitaires, les barrières techniques au commerce et les pesticides. « Beaucoup restent à faire », ont toutefois assuré les négociateurs, tentant encore d’apaiser les craintes relatives à un abaissement des normes résultant d’une coopération accrue en la matière.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer