Productions Agricoles

La crise continue au Marché du porc breton

De nouveau, le marché du porc breton (MPB) n’a pu fonctionner les 8 et 12 octobre, regrette le Comité région porcin (CRP). Deux acheteurs du groupe Jean Floc’h, la SA Bernard et la SA Charles, étaient absents. Conséquence : 50 400 porcs inscrits au catalogue n’ont pas trouvé preneur et une partie de marché français risque d’être bloqué. Les éleveurs réunis au sein du CRP reprochent aussi aux deux industriels leaders Cooperl et Bigard de ne pas aller au bout des discussions sur la réforme du marché alors qu’ils en sont les principaux demandeurs. Après Bigard et Cooperl, les abattoirs Bernard (groupe Jean Floc’h) proposent eux aussi, depuis cette semaine, un prix du porc « maison ». Les discussions se poursuivent entre abatteurs et groupement de producteurs pour la reprise des cotations. Pour ce faire, les deux parties doivent trouver un accord sur une réforme de son fonctionnement.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer