Productions Agricoles

Maïs : début des ensilages dans les secteurs précoces

Par rapport aux premières estimations, les dates de récolte prévues sont maintenant en retard de 4 à 6 jours par rapport aux dates normales.

Après un stress hydrique précoce avant floraison, plus marqué en sol plus superficiel, la deuxième partie de l’été a été bien arrosée. À partir de la mi-juillet, les cumuls de pluie ont été assez hétérogènes. La partie ouest de la région en a bénéficié dès le mois de juillet, mais il a fallu attendre mi-août pour un bon arrosage généralisé. Trop tardif pour toutes les situations précoces qui avaient déjà passé le stade limite d’avortement des grains, ce retour des pluies a quand même freiné le dessèchement des maïs et a permis un bon remplissage des grains.

Les conditions climatiques de fin août, fortes pluies et températures fraîches, ont freiné l’évolution des maïs. Par rapport aux premières estimations, les dates de récolte prévues sont maintenant en retard de 4 à 6 jours par rapport aux dates normales. Les premiers chantiers d’ensilage ont commencé début septembre pour les situations les plus précoces. L’essentiel des surfaces devrait être à maturité fourrage à partir de la 2e quinzaine de septembre. Arvalis – Institut du végétal

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer