Productions Agricoles

Lapin : Un recueil d’astuces sur le confort de travail

Benoît Greffard, de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire a mené une enquête afin de recenser les idées des éleveurs de lapins pour faciliter le travail. Un guide les regroupant sera bientôt édité.

« Nous avons souhaité imaginer le travail de demain dans les élevages cunicoles avec l’objectif de préserver le capital santé des éleveurs », témoigne Benoît Greffard de la Chambre d’agriculture des Pays-de-la-Loire lors de l’assemblée générale de Syprolap, le 28 mai, à Saint-Didier (35). Il est parti du constat que dans tous les élevages il existe des « trucs et astuces » permettant de limiter la pénibilité. « Nous avons expédié un questionnaire aux éleveurs de lapins de la région en leur demandant de lister et d’expliquer certaines astuces qu’ils utilisent chez eux. Avec un groupe de techniciens, nous avons réalisé une sélection de ces idées les plus pertinentes. »

S’équiper avec du matériel adapté

Il ressort de cette enquête que le confort de travail est essentiel pour préserver la santé. Il faut éviter au maximum de porter des charges, limiter les gestes répétitifs ou étaler le travail sur plusieurs jours. Il faut s’équiper avec du matériel adapté (chariots, gants…). « Investir dans un peu de matériel n’est pas aberrant. Je pense que les fournisseurs de matériel ont plein de choses à proposer mais n’y pensent pas systématiquement », indique Benoît Greffard. Il faut aussi limiter l’exposition aux produits chimiques, réduire la présence de poils et poussières, réguler la production de gaz (monoxyde de carbone, ammoniac), diminuer les risques de chutes…

« Lors de la mise en place des femelles, beaucoup d’éleveurs utilisent des chariots de supermarchés, pour le transfert d’un bâtiment à l’autre. Ce matériel n’est pas adapté, profond et difficilement manipulable. Il est judicieux d’utiliser un chariot de transport spécifique. La maniabilité dépend de l’état, de la conception des roues et de l’entretien. Il est intéressant de demander l’avis et de tester avant de faire son choix. »

Lors de la vente des lapins et de leur enlèvement, un quai propre et dégagé permet de gagner du temps. Certains éleveurs privilégient des chariots de grande capacité ou des chariots permettant le transfert des tiroirs dans le camion. « Les chariots roulent mieux et il y a moins de poils dans l’air lorsque les allées sont lavées avant la vente. » Pour les inséminations, il existe aussi des chariots avec repose-bras réglables en hauteur pour améliorer le confort des éleveurs. « Il ne faut pas s’arrêter au tarif lorsque vous choisissez un modèle, le confort est primordial », conseil Benoît Greffard.

Décompacter les copeaux à la machine

Il a constaté que certains éleveurs utilisaient des gants avec une partie antidérapante qui permet de mieux capter les animaux et protègent les mains des griffures. Ces gants, vendus en jardinerie ou magasin de bricolage, ne sont pas chers, assez fins et préservent les sensations. Autre étape, le décompactage des copeaux avant leur mise en place dans les nids : « il existe différentes machines commercialisées pour effectuer cette tâche. Les éleveurs déclarent ne plus avoir mal aux mains à la fin de la journée lorsque les copeaux sont décompactés. » Ensuite pour la mise en place de ces copeaux dans les nids, certains utilisent des caddies de jardinerie avec une grande réserve dans le bas et un étage pour y disposer les nids à hauteur d’homme. « Cette astuce est bonne, il faut malgré tout réaliser un travail sur la conception. L’idéal serait que le fond du chariot remonte à chaque fois que l’on prend des copeaux pour éviter d’avoir à se baisser. » Pour le lavage des nids, il existe une machine qui simplifie la tâche. Sinon, l’astuce est de les mettre à tremper pendant 24 h dans des bacs avec de la javel. « Il existe bien d’autres astuces avant et après l’enlèvement, pour le lavage et la désinfection du bâtiment, pour faciliter la manutention, pour peser les lapins… Un guide édité par la Chambre d’agriculture des Pays-de-la-Loire regroupant toutes les astuces sera édité dans quelques mois », conclut Benoît Greffard. Nicolas Goualan

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer