Productions Agricoles

20 % du parc ne se mettra pas aux normes Palmi G confiance

Il reste un an pour passer aux logements collectifs et respecter les normes bien-être en production de foie gras.

« Les objectifs pour l’année 2015 sont d’améliorer les marges des producteurs, poursuivre le passage aux cages collectives pour les gaveurs afin qu’ils profitent de l’aide encore disponible. Nous devons aussi inciter le maximum d’éleveurs à adhérer la charte Palmi G confiance », déclare François Geay, vice-président d’Euralis palmipèdes Grand Ouest lors de l’assemblée générale du 6 février à Guingamp (22).

80 % des ateliers aux normes fin 2015

Antony Pinson, vice-président, a rappelé : « Euralis palmipèdes Grand Ouest regroupe 312 adhérents qui se repartissent pour 40 % en Bretagne et 60 % dans les Pays de la Loire. C’est une production en 2013 de 4,5 millions de canards qui est faite par 146 éleveurs (pré-gaveurs) et 167 engraisseurs (gaveurs). Cela représente 212 650 places de gavage dont 79 700 en logement collectif au 31 janvier 2014 soit un total de 40 %. » La mise en route de nombreux ateliers collectifs fait partie des faits marquants de l’exercice écoulé. Au 31 janvier 2013, seulement 9 % des ateliers étaient équipés de logements collectifs. Un an plus tard ce chiffre passe à 40 %. « L’objectif est d’atteindre les 80 % à fin 2015 », insiste Roland Sachot, président d’Euralis palmipèdes grand Ouest.

La charte Palmi G confiance

« Palmi G confiance » est une démarche de progrès, nécessitant un niveau minimum d’engagement. Au cours d’une première visite, des techniciens habilités évaluent l’élevage selon des critères clés, définissent des pistes d’améliorations et indiquent l’échéance à laquelle l’adhésion peut être effective.

Les 7 engagements de la démarche à respecter :

  • Identité de l’exploitation : tenir à jour une fiche descriptive complète de l’exploitation ;
  • Formation de l’éleveur : suivre une formation relative au bien-être animal pour la conduite de l’élevage ;
  • Alimentation : garantir aux animaux une alimentation saine et en quantité appropriée ;
  • Confort de l’animal : pour le bien-être des  animaux,  garantir un espace suffisant et une ambiance confortable, leur permettant de se coucher, de se déplacer librement et de ne pas souffrir du chaud ni du froid ;
  • Santé et Hygiène : préserver la santé des animaux en leur assurant de bonnes conditions d’hygiène et des soins appropriés ;
  • Relation homme/animal : éviter toute situation stressante aux animaux en favorisant une bonne relation homme/animal ;
  • Sécurité : assurer la sécurité  des animaux et des personnes.

Il reste à peine un an pour faire la mise aux normes. « Nous savons que 20 % du parc ne passera pas aux cages collectives. Nous devons donc trouver 15 sites pour maintenir notre production », explique le président. Afin d’accélérer le recrutement, une aide de 1 € par place de gavage créée sera reversée par Euralis aux néo-gaveurs. L’enjeu est grand pour tous les éleveurs, car il faut assurer l’approvisionnement de l’abattoir en janvier 2016. « Sinon il y aura moins de canetons mis en place chez les pré-gaveurs à partir d’octobre 2015 puisqu’il n’y aura pas assez de places pour les engraisser par la suite », explique logiquement Roland Sachot.

Nicolas Goualan

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer