ÉvénementsProductions Agricoles

Concours : Carmen, la diva de Rennes rafle Paris

La Ferme d’Autes (76) tient en Carmen OTS la vache française qui domine les rings. Le Gaec du Tombuy, de la Meuse, est l’autre élevage de ce concours. La Bretagne domine quatre sections.   

Comme chaque année, la Prim’Holstein offre son marathon de la classification de Paris. Pour l’orchestrer pendant 6 heures, le Morbihannais Thomas Allard. Installé éleveur, après une carrière de technicien, il se murmure dans le petit monde de la génétique qu’il est, au vu de ses compétences, l’un des juges « à la mode. »

Sa journée débute par le concours Rouge. Rainyridge Easy (Dusk x Triumphant), au Gaec Botrel (22), remporte la 1re section avant d’empocher le Championnat. « Une vache qui se déplace remarquablement bien », apprécie Thomas Allard. « Une bonne tenue dans son dessus, dans son travers. Avec du raffinement, de la netteté dans l’encolure, de la finesse dans les membres.» Derrière, Fière (Accolade R x Alpage Fm), à Jean-Louis Lafon (15), est élue Réserve championne et Meilleure Mamelle Rouge grâce à un « pis d’une très grande qualité technique attaché fermement dans l’abdomen. »

La Réserve espoir en Finistère

Démarre ensuite le défilé Espoir du concours Noire. Capj Irana (Numero Uno x Goldwyn) au Gaec Cabon (29), prend la section 1A. « Cette tachetée blanche, c’est la bonne jeune vache espoir », fait remarquer le juge. « Déjà un très bon développement, un dessus tendu, une attache arrière haute, de bons membres, un parallélisme parfait… » Assez de qualités pour décrocher la Réserve championne Espoir. Car la primipare du jour est bien Duf Holee (Seaver x Blitz), au Gaec Duff’Holstein (65), qui enchaînait les prix de la section 1B, de Meilleure mamelle et de Championne Espoir. « Un animal avec un peu plus de stature, de maturité, beaucoup de force dans l’avant-main et le passage de rein, une belle locomotion. »

La Championne Rouge
La Championne Rouge, Rainyridge Easy (Dusk x Triumphant), au Gaec Botrel dans les Côtes d’Armor.

Le Tombuy plane sur la catégorie Jeune

En Jeune, le Gaec du Tombuy (55) fait coup double. Goldblack du Tombuy (Lauthority x Kite), en copropriété, gagne la section 2A et les prix de Meilleure mamelle et de championne Jeune. Charmé, Thomas Allard avoue que cette « très jolie vache noire tape dans l’œil dès qu’elle entre sur le ring. Elle se déplace sur d’excellents membres, présente beaucoup de raffinement. On apprécie la hauteur et la largeur des attaches d’une mamelle bien irriguée, ancrée dans le corps, avec une belle longueur de trayons. Tout ce qui est recherché en élevage et près de 10 000 kg de lait en 1re lactation.» Ajouter Garmisch du Tombuy (Sanchez x Goldwyn) désignée Réserve de championnat Jeune, et les 2e lactation de l’Est font tourner la tête du juge qui en prent « plein les yeux devant ces deux systèmes mammaires. »

En chiffre

114 vaches concourraient lors de ce Concours de la Prim’Holstein Paris 2015. Elles étaient issues de 90 élevages des quatre coins de la France. 21 d’entre eux participaient au Salon pour la première fois. Avec 29 vaches engagées, la Bretagne était la région la mieux représentée devant le Grand-Est et ses 18 animaux. Les Côtes d’Armor avec 12 participantes et le Finistère avec 8 se plaçaient en tête des départements.
Dans la course aux sections, la région Bretagne arrive en tête avec quatre 1er prix, devant le Grand-Est et la Normandie, deux 1er prix chacun. Elle domine aussi le classement des podiums avec 11 plaques au total devant le Grand-Est et le Sud-Ouest.

La Réserve championne adulte aux Côtes d’Armor

Chez les 3e lactation, Fougère (Z-Duke x Bolton), au Gaec Carfantan (22), est Meilleure mamelle de la section 3A et Botvilla Elaisa (Goldwyn x Linjet), au Gaec Botrel (22), se classe à la 2e place de la section 3B.
Mais la pression du concours adulte monte vraiment d’un cran à l’entrée des 4e lactation. La très attendue Carmen OTS (Goldwyn x Aaron), à la SCL Ferme d’Autes (76), arrache la section 4 avant de s’adjuger le Championnat adulte. « Cette vache a plus de raffinement dans l’encolure que les autres. Son système mammaire est remarquable : attache arrière de haute qualité, ligament suspenseur très fort… », Thomas Allard reste admiratif devant la gagnante du dernier Space. Comme en section, Carmen est talonnée de près par Escale (Damion x Jenus), au Gaec Michard (22), « l’autre vache qui se démarque du lot », nommée Réserve championne adulte.

Avant cela, la section 5 a été remportée par Bamboula (Restell x V Eaton), au Gaec Denais Holsten (35) ; la Meilleure mamelle revenant à Décision (Roumare x Buckeye) au Gaec Cabon (29). Chez les 6e lactation et plus, Bretagne (Shottle x Lys Jabot), au Gaec Le Floch (56), domine les débats grâce à « sa jeunesse émanant de sa très bonne conservation. »

Une mamelle d’exception qui gagne partout

Vient l’heure du verdict final. L’heure de Carmen OTS d’être une fois encore couronnée, après ses titres au Régional de Normandie et à Rennes, son prix de Meilleure mamelle en janvier à Lausanne… « Indiscutable », la vache française dominante saute comme une évidence aux yeux de Thomas Allard. « Un squelette bien proportionné, un parallélisme parfait des membres… Pas la vache hors norme en termes de dimension, mais équilibrée dans tous les postes. On ne la prend pas en défaut. » Sans oublier son atout maître, « une mamelle tout proche de la perfection technique » capable de produire plus de 18 500 kg de lait en 3e lactation, auquel aucun juge ne résiste plus.

Toma Dagorn

Retrouvez toutes nos photos du SIA sur notre site facebook www.facebook.com/JournalPaysanBreton

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer