Côtes d'Armor

L’origine de la viande discutée avec la grande distribution

L’étiquetage de l’origine de la viande est une priorité pour les jeunes agriculteurs. La semaine dernière, une délégation JA a reçu le directeur partenariat PME et monde agricole de Carrefour France pour aborder la question de l’origine des viandes.

C’est au travers de la visite des exploitations porcine de David Louzaouen et laitière de Julien Hindré, sur Plouzané, que les JA ont pu exposer leurs revendications à Philippe Bernard de Carrefour France et Bernard Guillerm, gérant des magasins Carrefour de Saint-Renan et Plouzané.
Le Bon Paris, « fabriqué en France »… Les consommateurs croient ainsi manger français, mais « les grandes marques dupent les consommateurs avec ces mentions trompeuses » dénonce David Louzaouen, secrétaire général JA29. De ce côté-là, les représentants de Carrefour ont répondu qu’eux-mêmes n’ont pas beaucoup de marge de manœuvre envers les grandes marques. Les JA n’ont pas été convaincus par cette réponse et estiment que par leur poids dans les négociations, les centrales d’achat sont en mesure de faire pression sur les vendeurs. « On va voir ce que l’on peut faire », telle est la réponse reçue. Les JA reconnaissent tout de même les efforts faits dans l’ensemble par les marques de distributeurs pour privilégier les produits français, du moins dans la viande fraîche, mais souhaitent aller plus loin. « Nous avons investi pour le bien-être de nos animaux, nous sommes soumis à des normes phytosanitaires et environnementales plus strictes que nos voisins. Nos produits sont de qualité, et notre activité génère des milliers d’emplois, qui sont tout autant de consommateurs », ont plaidé les JA.

Nouveaux projets

Cette rencontre inaugure le lancement d’un nouveau projet des JA qui continuent leur croisade pour l’obligation de mention de l’origine de toutes les viandes, fraîches et préparées. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Facebook : Viande de nulle part.

Des engagements pris

« Le consommateur doit savoir ce qu’il achète, pour ensuite faire ses choix en toute connaissance de cause », renchérit Martin Cloitre, président des JA du canton de Saint-Renan. Faisant suite à la demande des JA, le responsable du magasin Carrefour de Saint-Renan s’est engagé à expérimenter dans son magasin une nouvelle forme de rayonnage pour le rayon jambon : d’un côté les produits affichant l’origine et de l’autre, les produits dont la viande est d’origine inconnue. Parallèlement, les JA viendront dialoguer avec les consommateurs pour leur montrer comment les grandes marques les abusent, et faire la promotion des produits français, gages de qualité sanitaire et gustative, et d’emplois sur les territoires.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer