Economie, marchés et gestion

Une nouvelle impulsion à la politique de l’eau

L’installation de la Conférence bretonne de l’eau et des milieux aquatiques a réuni le 8 décembre à Rennes 170 personnes, représentant l’ensemble des acteurs de l’eau : institutions, Cle (Commissions locales de l’eau), syndicats de bassins versants, collectivités, usagers et professionnels (agriculteurs, industriels, conchyliculteurs…). Inscrite dans le Pacte d’avenir pour la Bretagne, la Conférence bretonne va contribuer à l’écriture d’ici fin 2016 d’un Plan breton pour l’eau, puis à son suivi et son évaluation.

« Cette stratégie d’action commune vise à définir de nouveaux modes d’organisation des acteurs de l’eau propres à la Bretagne, s’appuyant sur ses spécificités et atouts : 30 000 km de cours d’eau, 2 700 km de côtes, couverture intégrale du territoire par des Cle et 21 Sage. La prochaine Conférence se tiendra en juin 2015. D’ici là, deux groupes de travail, dédiés aux sujets “eau-gouvernance” et “eau-économie”, se tiendront au printemps prochain », notent les responsables en charge du dossier à la Région.

De la qualité de l’eau dépendent de nombreuses activités économiques (conchyliculture, tourisme, loisirs…), mais aussi une dimension sanitaire. Gérer l’eau sur le plan quantitatif devient également un enjeu majeur. Depuis plus de 20 ans, l’État, la Région, les Conseils généraux et l’Agence de l’Eau sont engagés dans des programmes successifs de restauration de la qualité de l’eau. « Aujourd’hui, force est de constater des résultats encourageants, mais encore en retrait par rapport aux exigences communautaires de la Directive cadre sur l’eau et aux attentes de la population. »

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer