Productions Agricoles

Porc : l’Asie amortit les dégâts de l’embargo russe



Depuis le début de l’année, « les marchés asiatiques ont plus que jamais gagné en importance pour le porc européen », note l’Ifip (Institut technique de Recherche et de Développement de la filière porcine) dans le Baromètre porc de novembre.

Les six principaux importateurs asiatiques (Chine, Hong-Kong, Japon, Philippines, Corée du Sud, Taïwan) ont augmenté de 26 %  leurs achats en tonnes sur les huit premiers mois de l’année, par rapport à 2013. Le seul japon a relevé ses importations de 82 000 tonnes. Ce rebond des exports vers l’Asie équivaut à plus de 2/3 des tonnages perdus suite à l’embargo russe (520 000 t). En Europe, c’est surtout l’Espagne qui réussit la conquête asiatique, avec des exportations en croissance de + 17 %, par rapport à 2013 sur les huit premiers mois de l’année, alors que les exportations vers les pays tiers de l’Europe reculent au global de – 9,5 % (Allemagne, – 14 %, France, – 12 % ; Danemark, – 6 %).

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer