Porcs : 27 % de mâles entiers abattus en Europe

34 millions de mâles entiers sont abattus dans l’Union européenne, soit 27 % du total des mâles.

Les politiques sont très différentes d’un pays à l’autre. Les espagnols élèvent 70 à 80 % de mâles entiers, l’Italie, qui produit des porcs lourds, castre tous ses porcelets. La Belgique a fait le choix de l’immunocastration. Le Danemark ne produit que quelques mâles entiers, pour effectuer des tests, relatifs aux odeurs de la viande. Globalement, on s’aperçoit que les pays qui élèvent beaucoup de mâles entiers abattent, quand même, leurs porcs à des poids élevés (86 kilos de moyenne pour les charcutiers espagnols). Les poids annoncés par la Grèce et le Portugal sont à relativiser car ils abattent beaucoup de porcelets.

Fortes disparités Fortes disparités.

Chaque pays a aussi sa politique de paiement. En Allemagne, le prix n’est pas différent entre mâles entiers et castrés. L’opérateur Tonnies annonce vouloir développer sa production de mâles entiers alors que son concurrent Weisfleisch ralentit ses volumes. Aux Pays-Bas, chaque enseigne de la grande distribution a sa propre exigence. Le paiement à l’éleveur est différencié selon le sexe (castré ou pas).  Chez Vion les mâles entiers sont payés 3 € de moins. Jan-Peter Van Ferneij, Ifip


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article