Productions Agricoles

Sodiaal : une demande de volume supplémentaire en ligne

La coopérative Sodiaal rencontre ses éleveurs pour expliquer sa gestion future des volumes de production. Le temps est venu de faire sa demande sur le site de la coopérative.

La gestion administrative des volumes de production laitière a vécu. Place à la gestion par contrat à la coopérative Sodiaal. Au 1er avril 2015, le volume servant de base au contrat coopératif des sociétaires sera le quota détenu au 31 mars 2015 par point de collecte. Les demandes de volumes supplémentaires pour consolider ou développer une exploitation pour la campagne 2015/2016 sont à effectuer jusqu’au 15 septembre 2014. « Il n’y aura rien de figé jusqu’à cette date. Les adhérents pourront revoir leur demande », explique Pascal Nizan, responsable de la région Est Bretagne. La livraison d’au moins 95 % du volume de référence au titre des deux campagnes qui précèdent la demande est une condition d’acceptation du dossier.

Dans les deux cas (consolidation ou développement), une réponse sera donnée à l’éleveur avant le 15 janvier 2015 pour qu’il puisse connaître son volume à produire. « Dans le cas d’un  projet de développement sur plusieurs années, l’éleveur devra s’engager à souscrire les parts sociales à hauteur de 10,4 % du chiffre d’affaires estimé du volume additionnel, avant de commencer à produire. Dans le cadre de la réciprocité, la coopérative s’engage à valoriser son lait ». L’attribution, dans ce cas de développement, sera faite en volume B, payé au prix B, sauf les mois d’été (mesure de linéarité de la production). Un jeune agriculteur verra son attribution plafonnée à 300 000 L/UTA maximum, avec un plafonds de 450 000 L/UTA sur l’exploitation, s’il s’installe en société.

3 % d’augmentation/an

La coopérative s’attend à une augmentation de la production globale de 3 %, chaque année, jusqu’à 2020. Le facteur le plus limitant à une augmentation des volumes est la main-d’œuvre, selon  les enquêtes réalisées chez les producteurs. Dans l’immédiat, les Chambres d’agriculture proposent des formations et des outils d’aide à la réflexion, pour permettre aux éleveurs de s’adapter et d’anticiper le changement de gestion des volumes. Bernard Laurent

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer