Groupement Porc Eureden : Une nouvelle ère sous la direction de Sandrine Bernard

Le Groupement Porc Eureden continue à relever les défis de la filière porcine, avec un accent sur la maîtrise des coûts de production, la valorisation des débouchés et l’installation de jeunes éleveurs. Depuis le 1er octobre 2023, Sandrine Bernard dirige le groupement. Forte d’une riche expérience au sein du service génétique et filières qualité, elle guide le groupement Eureden vers un développement durable et moderne. Interview sur l’orientation stratégique du groupement porc avec le Cap Porc 2030.

Sandrine BERNARD - Illustration Groupement Porc Eureden : Une nouvelle ère sous la direction de Sandrine Bernard
Sandrine BERNARD dirige le groupement Porcs Eureden depuis octobre 2023.

Quels sont les principaux objectifs que vous vous êtes fixé pour les années à venir ?

Nos principales missions sont d’accompagner au quotidien les éleveurs de porcs avec des solutions d’expertise et de produits, pour leur permettre de piloter leurs élevages de façon rentable et pérenne. Cela passe par un soutien technique, économique sur mesure. Nous avons aussi pour mission de faciliter l’installation de jeunes éleveurs au sein de la coopérative. Chaque année, entre 10 et 12 jeunes bénéficient de nos mesures de sécurisation financière pour débuter dans des conditions optimales.

Pouvez-vous nous en dire plus sur la vision et les valeurs qui guident le Groupement Porc Eureden ?

Notre vision est de valoriser les ressources de notre territoire breton pour développer une filière porcine de qualité, durable et compétitive. Nous nous devons de répondre aux attentes du marché tout en assurant la sérénité de nos éleveurs. Pour y parvenir, nos valeurs fondamentales sont l’équité, la proximité, la performance, l’expertise et l’engagement. Mais par-dessus tout, la sérénité de l’éleveur est au cœur de nos préoccupations et guide chacune de nos décisions stratégiques. Plus globalement, c’est cette recherche constante d’équilibre entre performance économique, sérénité de nos éleveurs au quotidien et la réponse aux exigences du marché qui nous animent.

Quelle place accordez-vous aux éleveurs au sein du Groupement Porc Eureden ?

Les éleveurs sont au cœur de notre réflexion, de nos actions et de notre modèle coopératif. Nous mettons un point d’honneur à leur offrir une grande liberté dans leurs choix de production et de gestion, tout en les accompagnant pour maximiser la rentabilité et la durabilité de leurs exploitations. Cela leur permet de prendre des décisions éclairées et stratégiques pour assurer la pérennité de leurs productions. Cette approche flexible, personnalisée et apportant de la liberté de choix est l’essence du groupement. C’est ce qui fait toute notre différence et notre force. Nous avons à cœur que chaque adhérent avec lequel nous sommes partenaires se sente bien et écouté. Pour toutes ces raisons, nous nous appuyons fortement sur les échanges et les propositions faites dans les conseils porc (4 instances qui se réunissent plusieurs fois dans l’année) afin de prendre des décisions au plus proche des besoins de nos adhérents.

Quels sont les principaux chantiers que le Groupement Porc Eureden s’est fixés dans le cadre de son Cap Porc 2030 ?

Nos chantiers majeurs s’articulent autour de plusieurs axes stratégiques qui visent à renforcer la compétitivité et la durabilité de notre filière porcine. Tout d’abord, nous accordons une attention particulière à la cohérence globale des élevages. C’est une clé de rentabilité à long terme. Les élus et les salariés d’Eureden travaillent conjointement à l’évolution du métier d’agriculteur, anticipant plusieurs changements importants tels que l’amélioration de l’ergonomie au travail, la gestion de la main-d’œuvre en élevage, et l’autonomie alimentaire et énergétique. Ces changements nécessitent des adaptations dans les pratiques d’élevage et dans les produits et services offerts par le groupement. Eureden explore et met en œuvre des solutions efficaces pour atteindre un équilibre entre les objectifs économiques, sociaux (notamment sur l’articulation de la vie professionnelle et personnelle des adhérents) et environnementaux.

Comment le Groupement Porc Eureden se positionne-t-il par rapport au Marché du Porc Français (MPF) ?

Le Groupement Porc Eureden joue un rôle essentiel dans le soutien du MPF. En effet, notre groupement apporte 15 % de sa production totale à ce marché de référence pour la filière porcine. C’est une contribution significative qui démontre notre engagement à stabiliser et soutenir le MPF.

Comment encouragez-vous la participation de vos éleveurs au fonctionnement du MPF?

Tous nos éleveurs participent activement au MPF. Pour favoriser cette implication collective, nous avons mis en place une cotisation solidaire, qui est ensuite reversée aux éleveurs apporteurs sous forme d’une prime de 1 € par porc apporté au marché. Cette initiative renforce l’approche responsable et collective de notre groupement au bénéfice de la pérennité du MPF.

Et au-delà de cette contribution, quelles autres actions menez-vous pour valoriser la production de vos éleveurs ?

Lors du dernier exercice 2022-2023, 52 % de nos porcs ont été commercialisés en filières qualité. Cette démarche permet de répondre au plus près des besoins des consommateurs tout en apportant de la valeur ajoutée à nos adhérents, en les engageant dans une dynamique de valorisation de leur production. Cela contribue à rendre notre filière plus résiliente et rentable à long terme. Le soutien au MPF et la valorisation du travail de nos éleveurs sont au cœur de notre modèle coopératif. Nous assumons pleinement ce rôle.

Propos recueillis par Stéphane Hamonic / Eureden


Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article