FDSEA – JA vérifie l’origine des produits en magasin

Samedi 28 octobre, les syndicalistes ont visité cinq GMS autour de Saint-Brieuc pour constater la proportion de produits importés dans les rayons alors que la période des négociations commerciales approche.

17920.hr - Illustration FDSEA – JA vérifie l’origine des produits en magasin
Symboliquement, les syndicalistes ont sorti des rayons les produits contenant de la viande ou du lait d’origine étrangère.

« Pour ne pas être la variable d’ajustement des prochaines négociations commerciales » que le Gouvernement veut ouvrir le plus tôt possible et « dénoncer les importations massives faites aux dépens des producteurs français », samedi 28 octobre, le réseau FDSEA / JA des Côtes d’Armor a mené des actions en GMS. La quinzaine d’agriculteurs mobilisés a visité, tour à tour, cinq magasins sur le secteur de Saint-Brieuc. Des étiquetages francisés trompant les acheteurs Sur place, ils ont sorti des étals les produits alimentaires à base de viande ou de lait étrangers. Ils ont aussi réalisé des stickages des produits à l’étiquetage trompeur. « Nos observations font état d’une augmentation significative des produits importés. Trop souvent, ces derniers sont en plus maquillés par des packagings trompeurs », dénoncent les syndicalistes. Pour eux, il est impérieux que les consommateurs aient des informations claires sur l’origine de ce qu’ils achètent. Or de nombreux produits « francisés » ne contenant ni lait, ni viande françaises arrivent dans les rayons : « Drapeau français, entreprise familiale française, cuisiné, préparé ou transformé en France, fabriqué dans notre atelier de… Tous ces énoncés n’offrent aucune garantie sur l’origine. » Les professionnels vivent mal de voir la production des filières « reculer partout » en France et constater « le manque de soutien » des acteurs de la transformation et de la distribution sur l’origine France. « Dans un magasin, pas une crème fraîche française ! Une grande marque de beurre de chez nous affiche une origine UE. Des filets mignons espagnols… », illustre, remonté, Philippe Cherdel, secrétaire général de la FDSEA. « On sent beaucoup de relâchement sur les approvisionnements, y compris chez des enseignes qui se targuent de contractualiser avec des producteurs français… » Dans un magasin, pas une crème fraîche française ! Constat alarmant en volaille Le cas de la volaille est le plus symptomatique. Pays-Bas, Bulgarie, Slovénie, Pologne, Thaïlande… Une fois mis de côté les…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Tags : , ,
Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article