Quelle viande de porc demain ?

Il fallait moins de gras. Les éleveurs, encouragés par une grille de paiement adaptée, ont produit une viande maigre. Aujourd’hui, la qualité technologique des viandes pose question.

16722hrlight - Illustration Quelle viande de porc demain ?
Le consommateur évite le gras visible. 70 % de la viande de porc est transformée.

Depuis 4 décennies, les lipides animaux ont été la cible des politiques nutritionnelles occidentales. Pour autant, la consommation de la viande de porc se maintient. « C’est parce que les produits sont bons », assure Gilles Nassy, ingénieur à l’Ifip « à l’exception peut-être de la viande fraîche qui n’est pas assez grasse  ». Le gras joue un rôle…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Tags :
Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article