Un gain économique grâce au vêlage à 26 mois

La maîtrise de l’âge au vêlage sur l’élevage de la famille Delaunay à Parigné (35) aboutit à coût d’élevage de la génisse à 1 486 €, inférieur de 140 € à la moyenne départementale. Le lait par jour de vie est aussi plus élevé.

16558.hr - Illustration Un gain économique grâce au vêlage à 26 mois
De gauche à droite : Roger Brault, Arnaud et Jacques Delaunay devant des génisses dont le poids a été estimé lors de l’assemblée générale.

Sur le Gaec Delaunay – Parigné, le troupeau constitué à 60 % de Normandes et 40 % de Prim’Holstein affiche un âge moyen au 1er vêlage de 26,2 mois. Une maîtrise qui permet d’abaisser le coût d’élevage de la génisse à 1 486 €, alors qu’il est en moyenne de 1 625 € pour l’ensemble des adhérents Eilyps et…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article