ÉlevageFinistère

Des vaches plus petites pour du dynamisme au pâturage

Gaec Picart à Bodilis (29)

En s’approchant des 300 jours de pâturage par an, les associés du Gaec Picart veulent des vaches rustiques, se déplaçant facilement pour atteindre les différentes parcelles et de petits gabarits pour limiter le piétinement. « En ce moment, les laitières ont un tiers de leur alimentation assuré par les pâtures, un tiers en maïs ensilage…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer