Élevage

SPACE 2022 / Normande : Olande apporte de l’eau à son moulin

Le Gaec Ferme La Roche aux Fées remporte le titre de Grande championne avec Olande, jeune femelle en seconde lactation.

« Sur mon élevage, je respecte la règle des trois 8 : des Normandes de 800 kg, car ce sont des animaux très modernes, adaptés à la traite robotisée ou aux aires paillées. Ce sont des vaches qui conviennent à tout le monde. Elles doivent aussi produire 8 000 kg de lait et 80 de taux (40 de TP et 40 de TA) », introduit Thomas Dumesnil. Cet éleveur de l’Orne à la tête d’un troupeau de 100 vaches jugeait le concours interrégional de race normande, mercredi dernier au Space.

Privilégier le vêlage précoce

Selon une étude de l’OS race normande sur l’âge optimal au 1er vêlage, la majorité des éleveurs ont tendance à être trop tardif sur ce critère. « Or un vêlage précoce aux alentours de 26 mois permet en moyenne 2,47 vêlages sur la carrière de la femelle. Il n’y a pas d’incidences sur les taux ni sur le poids carcasse à la réforme. En revanche, le litrage par jour de vie est supérieur », expliquent les responsables. Des conseils que semble avoir écouté Rauline LG, plus jeune femelle du concours qui comptait cette année 60 prétendantes. La vache est élevée par Cécile Lengronne, dans la Manche. Elle remporte le titre dans sa section des 1res lactations, « car elle a beaucoup de gîte et des attaches avant de très bonne qualité ».

13,47 camemberts par jour de vie

Le caractère mixte de la race est représenté par Paola, sacrée meilleure bouchère. « Il n’est pas facile d’allier caractères laitiers et qualité bouchère. Celle-ci, la plus jeune, a beaucoup de caractère musculaire. C’est un pari sur l’avenir, mais elle a la capacité à gagner encore en qualité. C’est elle qui a le plus de profondeur de côte ».
Pour élire la meilleure fromagère, le juge se base sur les chiffres. Image (Alma x Deshieres), en 6e lactation et en provenance du Gaec Lambard de Talensac (35), a produit 13,47 camemberts par jour de vie productive.

Rien à reprocher

La meilleure mamelle espoir est attribué à Rauline LG, et remporte dans la foulée le Prix d’honneur espoir. Olande (Losangeles x Havana Isy) emboîte le pas, avec le Prix d’honneur jeune. Elle réitère sa performance en étant élue Grande championne. « La qualité de sa mamelle, de ses attaches avant et arrière font d’elle une vache de rêve. On ne peut rien lui reprocher ». La reine du jour fait le bonheur du Gaec Ferme La Roche aux Fées de Essé (35) et de la famille Texier.

Extrait de palmarès

Grande championne, Prix honneur jeune et meilleure vache en 2e lactation : Olande, Gaec Ferme la Roche aux Fées, Essé (35).
Meilleure laitière : Hamiltone, Gaec VB Huberson, Vibraye (72).
Meilleure fromagère : Image, Gaec Lambard, Talensac (35).
Vaches en 1re lactation :
• série A : 1. Rauline LG, Cécile Lengronne, Saint-Denis-le-Vêtu (50) ; 2. Rhubarbe, Gaec Delaunay Parigné, Parigné (35) ;
3. Renoncule,  Jérémy Castellier, Janzé (35) ;
• série B : 1. Pectine, Gaec Pouchin, Gouffern-en-Auge (61);  2. Pensacola, SCEA de Saint René, Évran (22) ;
3. Panthère, Gaec de L’élevage Lamour, Ploubezre (22). 
Vaches en 3e lactation :
1. Nuptiale, Gaec des Poissons, Urville (50) ; 
2. Navrante, Gaec Delaunay Parigné ; 3. New Dehli, EARL Delalande, Châteaubourg (35); 
Vaches en 4e lactation :
1. Macumba, EARL Piou Ciron, Mauges-sur-Loire (49) ;
3. Marijeanne, Lepa Le Nivot, Lopérec (29) ; 
Vaches en 5e lactation ou plus : 1. Licorne, Gaec de la Bissonnière, Cormes (72).

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer