Economie, marchés et gestionÉlevageMorbihanSur abonnement

Une période d’essai avant de se lancer

EARL DE BREIZH, À ALLAIRE (56)

Ophélie Mathurin s’est tout d’abord testée en tant qu’éleveuse dans le poulailler de 1 000 m2 que ses parents n’exploitaient plus, tout en conservant son emploi, avant de réellement s’installer et de lancer des investissements. « En 2017, un an après avoir obtenu mon Bac pro CGEA, j’ai décidé de reprendre le poulailler de 1 000 m2 faisant…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer