Systèmes à bas intrants : Quelles conséquences à long terme ?

10902.hr - Illustration Systèmes à bas intrants : Quelles conséquences à long terme ?
« Dans toutes les stations où ce type d’essai est mis en place, on retrouve l’importance de l’effet nettoyant de l’herbe », ajoute David Bouillé, ingénieur territorial Dephy.

Au Rheu, l’Inrae teste les systèmes à bas intrants (zéro pesticides – maintien de la fertilisation minérale) sur le long terme. Une rotation de 8 ans tourne sur 4 parcelles de 0,5 ha : 2,5 ans de mélange prairial, maïs ensilage, blé, féverole, triticale, betterave, orge. « Les mêmes leviers sont utilisés pour toutes les cultures : mélange variétal,…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article