Economie, marchés et gestionSur abonnement

La mission de la Chambre d’agriculture : « Accompagner le renouvellement »

Renouveler les générations est considéré prioritaire par la Chambre régionale. La structure met aussi un point d’orgue à guider les jeunes sur le plan économique, mais aussi – surtout – humain.
10679
sébastien rouault, Chambre d’agriculture de Bretagne

Quand on est jeune, on se croit invincible. Le travail ne fait pas peur. Pas assez parfois… Même si ce n’est pas le premier point abordé par Sébastien Rouault, agriculteur à Plémet (22) et élu référent installation-transmission à la Chambre d’agriculture de Bretagne, « l’organisation du travail et les facteurs humains font partie intégrante de l’accompagnement des jeunes qui s’installent. » Cette vigilance de la profession intervient dans un contexte de plus en plus commun d’agriculteurs submergés de travail ou qui le deviennent faute d’avoir anticipé le départ en retraite d’un parent. « Car le jeune a beau être ambitieux, nous sommes en devoir de l’alerter sur la charge de travail qui est parfois mal appréhendée », convient Sébastien Rouault. « On le voit dans les grandes productions, comme dans les circuits courts pour lesquels le temps de transformation et de commercialisation est souvent mal évalué ».

Un travail de pédagogie

Dans le prolongement, la Chambre d’agriculture anime des groupes de travail en relations humaines. « Concrètement cela se traduit par exemple avec “le droit à l’essai” dans les Gaec. Pour ce faire, nous travaillons avec l’association Gaec et sociétés », poursuit le référent installation-tranmission. Non sans constater que de plus en plus de candidats sont séduits par l’installation en individuel au détriment de la forme sociétaire.
De l’autre côté générationnel, la Chambre d’agriculture travaille à informer et préparer les agriculteurs sur le départ. « Envisager sa cessation mérite de s’y pencher au moins 5 ans avant », préconise-t-il. Un temps nécessaire pour se préparer à ce qui n’était pas forcément prévu… « Les profils des nouveaux installés ont évolué. Il y a tout un travail de pédagogie pour faire prendre conscience de cette transformation aux cédants ; ce travail est nécessaire pour favoriser l’installation et ne pas forcément céder à la facilité que peut être l’agrandissement ».

LES ÉTAPES DU PARCOURS

Quand une personne souhaite s’installer, elle passe systématiquement par la Chambre d’agriculture :
Pour s’informer :
• Trouver une ferme : avec l’appui du RDI (répertoire départ installation) ; en participant aux semaines de l’installation-transmission.
• Pour décrypter les étapes : au point accueil installation des Chambres d’agriculture (le nombre de candidats a doublé en 2021).
Pour construire son parcours :
• Au travers du « 3P » : projet professionnel personnalisé (les futurs installés sont entre autres sensibilisés à l’organisation du travail avec la « calculette du temps de travail »).
• Au fil du « Stage 21 heures » (analyse du projet).
• Lors de la présentation du projet d’installation au comité professionnel, avant passage en CDOA.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer