EditoSur abonnement

Violent

Deux actualités se sont télescopées la semaine dernière : la Journée de la violence à l’égard des femmes et le plan de Julien Denormandie pour prévenir le mal-être en agriculture. Ces deux actualités apparemment dissociées sont liées car elles gangrènent fréquemment sur un terreau social, économique et culturel commun : paupérisation, isolement, précarité. Le constat…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer