Fini l’épointage grâce à l’assiette à fond rugueux

10628.hr - Illustration Fini l’épointage grâce à l’assiette à fond rugueux
Pascal, Sylvie et Kévin Chevillard, éleveurs à Saint-Malon-sur-Mel (35).

Avec l’évolution des attentes sociétales, les jours de l’épointage sont comptés. Une assiette spécifique à fond rugueux permet de polir le bec des futures volailles repro pour se passer de cette étape après l’éclosion qui impacte les performances au démarrage. Sylvie et Pascal Chevillard sont éleveurs de bovins viande à Saint-Malon-sur-Mel (35). En 1993, ils se diversifient et construisent un poulailler de 1 200 m2 en volaille de chair. En 1998, lors de la construction du 2e bâtiment, ils passent à l’élevage de dindes futures repro. Puis en 2016, lors de la création de 2 poussinières de 1 200 m2, ils basculent vers l’élevage de poulettes futures repro. Leur fils Kevin s’est installé en 2020 en réalisant une 5e poussinière de 3 200 m2. « Les poussins arrivent à 1 jour et ils sont transférés vers les élevages en repro à 21 semaines. Nous faisons 2 lots par an avec 1 mois de vide sanitaire entre chaque. Les souches sont généralement du Ross 308 et du JA », explique Pascal Chevillard. [caption id=”attachment_60954″ align=”aligncenter” width=”720″] Le plastique est injecté autour de la pièce métallique rugueuse qui doit tenir 10 ans selon le fabricant.[/caption] Polir naturellement le bec Les poussins arrivent sur l’élevage avec le bec épointé, l’opération se fait par infrarouge au couvoir. Il était habituel d’épointer les animaux reproducteurs pour limiter les risques de blessure entre congénères. Avec l’évolution des attentes sociétales, les éleveurs ont testé l’assiette débecquante Vitoo de la marque Roxell en 2019 sur 3 lots en équipant une partie du poulailler, en conservant la méthode de l’épointage au couvoir et avec des poussins non épointés avec une assiette normale. « Des notations sur l’arrondi et la longueur du bec ont été réalisées en partenariat avec le couvoir Perrot, la marque Roxell, Aviagen et l’éleveur », indique Patrick Dobé, directeur de Sodimel. Il précise que…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte

Already a member? Connectez-vous ici

Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article