Machinisme et équipements

Les prix des prestations par ETA vont augmenter

Avec la hausse du prix du matériel agricole, des réparations et du carburant, les ETA vont être dans l’obligation d’augmenter leurs tarifs et cela certainement dès la moisson.
« Les Entrepreneurs s’inquiètent de la hausse du prix des machines qui est de + 3 % à + 20 % depuis le début d’année », indique Jean-Marc Leroux, délégué régional pour la Fédération des Entrepreneurs des territoires Bretagne. D’après les constructeurs, cette hausse est consécutive à celle du prix des métaux, à la relance trop lente des capacités de production de composants et à l’augmentation des tarifs du fret maritime.

Le prix du GNR a grimpé de 30 % en 9 mois

D’après une enquête de la Fédération nationale des Entrepreneurs des territoires, 70 % des entrepreneurs sont confrontés à une hausse des prix du matériel comprise entre + 5 % et + 10 %. Pour les tracteurs, automoteurs et machines de pulvérisation, l’augmentation des tarifs serait même supérieure. « La majorité des sondés juge qu’une hausse des tarifs de prestation est indispensable pour conserver leurs marges déjà étroites. » À cela, il faut ajouter qu’au mois de mai 2021, l’entretien et la réparation des engins et matériels agricoles coûtaient 13,7 % de plus qu’en mai 2015. Sans oublier le coût du carburant qui ne cesse d’augmenter. Avec un tarif du GNR qui dépasse les 0,91 € / litre TTC, le prix du GNR a bondi de 30 % en 9 mois. « En conséquence, les entrepreneurs vont se trouver dans l’obligation d’augmenter leurs tarifs dès la moisson », conclut Frédéric Jan, président de la Fédération des Entrepreneurs des territoires Bretagne.

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer