Politique et Syndicalisme

Agriculteurs bio : « Les grands perdants de la prochaine Pac »

« 66 % d’aides en moins pour les bio, une perte moyenne de 132 € par hectare et par an, c’est la conséquence des premiers arbitrages rendus par Julien Denormandie sur la prochaine programmation Pac », annonce la Frab, dans un communiqué de presse. Les responsables poursuivent : « Alors que la Région avait depuis 3 ans pallié les carences de l’État en faisant le choix de financer la MAB en Bretagne, et ainsi reconnaître les services rendus par l’agriculture biologique, la chute sera d’autant plus rude », affirme Julien Sauvée, président de la Frab.
Dans ce contexte et « sans perspective à long terme, nous craignons fortement que cet arbitrage freine les dynamiques de conversion. La communication sur une enveloppe augmentée pour les paysans conventionnels qui veulent se convertir à la bio n’est que poudre aux yeux. Ce budget est fictif et ne sera jamais dépensé, personne n’ira se convertir sans soutien durable », estime de son côté Loïc Madeline, secrétaire national Pac à la Fnab. La Frab appelle « les paysans et paysannes bio bretons à se mobiliser le
2 juin à Paris pour demander la réouverture des arbitrages sur la bio ».
La Fnab a par ailleurs lancé un simulateur qui permet aux agriculteurs bio de « calculer ce qu’ils vont perdre avec les arbitrages annoncés », sur le site https://www.labiopourtous.org.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer