Energies et environnement

Remplacement de la chaudière au fioul 

Source de pollution importante, le fioul fait l’objet d’une réglementation renforcée. Afin d’inciter les particuliers à remplacer leur chaudière au fioul, des dispositifs financiers sont déployés.

Considérée comme la source d’énergie la plus coûteuse et la plus polluante, l’État souhaite diminuer la part de chauffage au fioul d’ici 10 ans. À partir de 2022, le renouvellement ou l’installation de toute nouvelle chaudière fonctionnant au fioul sera interdit dans un logement neuf.
Cela ne veut pas pour autant dire que vous avez dès aujourd’hui l’obligation de changer votre système de chauffage. En revanche, cela signifie qu’il est intéressant de réfléchir dès maintenant à des solutions alternatives, telles que la chaudière au gaz à condensation ou la pompe à chaleur air/eau qui vont s’avérer rapidement plus rentables.
Variables en fonction du niveau de revenus, des dispositifs financiers sont mis en œuvre pour aider les particuliers à installer ces systèmes plus économes et moins polluants.

Ma PrimeRénov

Depuis 2020, MaPrimeRénov’ est ouverte à tous les propriétaires occupants ainsi qu’aux copropriétaires pour des travaux dans les parties communes. Les propriétaires bailleurs pourront y accéder dès juillet prochain. Le montant de l’aide est calculé en fonction de la localisation du logement, des revenus du foyer et du gain énergétique apporté par les travaux (chauffage, isolation, ventilation). Le montant de l’aide est connu avant de démarrer les travaux et l’aide est versée à la fin des travaux.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro peut aussi être utilisé en vue du remplacement de la chaudière à fioul. Accessible sans condition de ressources mais variable en fonction du montant des travaux (à faire réaliser par un professionnel reconnu garant de l’environnement), son enveloppe peut grimper jusqu’à 30 000 euros.

« Habiter mieux », le programme de l’ANAH

L’agence nationale de l’habitat destine son aide financière aux propriétaires et copropriétaires qui envisagent de se lancer dans des travaux permettant un gain énergétique de 25 % au minimum. L’enveloppe de cette aide va jusqu’à 10 000 euros pour des revenus très modestes et équivaut à la moitié du montant total des travaux. Enfin, le chèque énergie a vocation à financer des travaux de rénovation énergétique.
Ces différentes aides peuvent se cumuler. Pour le remplacement de votre chaudière au fioul, il est donc judicieux d’avoir un aperçu complet de l’ensemble de ces dispositifs.

Dorothée Rousval / Cogedis

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer