Élevage

Le godet de paillage a amélioré les conditions de travail

Les associés du Gaec Guillaume, à Maël-Pestivien (22), ne feraient plus la mise en place de leur litière en sciure sans leur godet de paillage, la fourche manuelle a été rangée au fond du hangar et le temps de travail avant le démarrage a largement diminué.

Gildas et Hervé Guillaume sont éleveurs de poulets lourds sur la commune de Maël-Pestivien, avec 3 600 m2 de poulaillers et un projet de construction de 1 400 m2 les aviculteurs étaient en recherche d’une solution pour automatiser le paillage lors de la mise en place de la litière au démarrage. « Il y a encore 2 ans, on étalait grossièrement 6 à 7 tonnes de farine de paille au godet dans chaque poulailler en terre battue puis on égalisait à la fourche manuellement ce qui demandait plus de 4 heures de travail dans chaque bâtiment. Le poulailler avec sol bétonné recevait 1,35 tonne de sciure étalée entièrement à la main », rappelle Gildas Guillaume. C’est lors d’une rencontre avec la société Émily qu’est née l’idée de développer un godet de paillage spécifique pour les poulaillers, prototype à l’origine du godet Multispread primé d’un prix Innov’Space en 2018.

5961.hr
Gildas Guillaume, aviculteur à Maël-Pestivien.

Un godet développé avec les éleveurs

« Nous avons participé à la mise au point et au perfectionnement du godet pendant un an. » Les éleveurs ont testé la sciure, le granulé de paille, la paille en big broyé, la farine de paille pour que le godet soit le plus polyvalent possible. Le godet Émily possède une vis dans le fond pour que la litière soit homogénéisée en permanence, l’épandage se fait grâce à 2 plateaux comme sur un distributeur d’engrais. Depuis un peu plus d’un an, le sol de tous les poulaillers est bétonné. « Pour le démarrage nous utilisons de la sciure déshydratée et dépoussiérée en big bag de chez LCBE que nous achetons entre 230 et 250 €/tonne. Nous mettons 1 kg/m2 de litière avant l’arrivée des poussins. Il nous faut à peine 20 minutes par poulailler grâce au godet de paillage. Dans le poulailler de 15 m de largeur, je réalise deux passages pour couvrir toute la surface », décrit Gildas Guillaume.

5962.hr
Le godet est équipé de vis dans le fond afin que la litière soit homogénéisée avant d’arriver sur les plateaux d’épandage.

Largeur d’épandage réglable

Le godet est réglé pour épandre de la sciure. L’éleveur choisit ensuite la vitesse de rotation de la vis et adapte sa vitesse d’avancement pour mettre la bonne quantité de litière au sol. Cette vis peut tourner dans les deux sens en cas de bourrage du godet. « Il existe différentes trappes selon la nature de la litière que l’on épand, par exemple l’ouverture sera beaucoup plus petite si l’on utilise du granulé de paille. » Des ailettes sont positionnées sur les côtés des plateaux pour la gestion de la largeur d’épandage et l’homogénéisation du produit au sol. Les éleveurs utilisent ensuite des granulés de paille (big bag placé dans le poulailler en début de lot) jusqu’à 1,2 tonne par lot en rajout manuel selon les besoins. « Nous avons fait différents essais de litière et c’est cette solution qui convient le mieux économiquement et nous permet d’atteindre le maximum de primes pododermatites à chaque lot. » L’investissement est de 9 000 € (hors options) et, selon les aviculteurs, cela les vaut largement quand on regarde l’amélioration indiscutable des conditions de travail et le gain de temps.

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer