Dossiers

Un colza fort

Le colza fait partie de ces espèces végétales assez remarquables : à partir d’une graine de quelques 50 milligrammes, la crucifère est capable grâce à une croissance continue de produire une biomasse maximale lors de la formation de ses siliques de plusieurs kilos.

Les agriculteurs français sèment chaque année un peu plus d’1 millions d’ha de la crucifère à fleur jaune. La Bretagne concourt à hauteur de 5 %, avec 50 000 ha de semés. Pourtant, la région a de forts atouts à faire valoir, avec des conditions pédoclimatiques favorables. Contrairement à une grande bande allant de Poitou-Charentes à la Bourgogne ou les pluies sont faibles à l’implantation, la Bretagne a cet avantage d’avoir une probabilité forte de recueillir les 25 mm d’eau nécessaires à la levée du colza à la fin août.
La date de semis reste une des clés d’un colza réussi : en semant tôt, la culture est rapidement à l’abri des agressions extérieures. Ce dossier reprend les derniers conseils de Terres Inovia pour réussir son semis, avec des préconisations variétales spécifiques à la Bretagne.

Au sommaire de ce dossier

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer