Machinisme et équipementsTop

L’anti-mousse appliqué à la rampe de pulvé

Julien Brignou a adapté une rampe de pulvérisateur de 12 m sur la flèche de son télescopique pour se faciliter le travail et gagner du temps lors de l’application de l’anti-mousse sur les toitures des poulaillers.

Julien Brignou est installé depuis deux ans avec ses parents au Cloître-Saint-Thégonnec (29) sur une exploitation spécialisée en volaille de chair totalisant 5 140 m2 de surface de poulaillers. « Nous souhaitons que nos bâtiments restent en très bon état et nous avons pour habitude de passer de l’anti-mousse sur toutes les toitures tous les deux ans pour que les plaques en fibrociment restent bien blanches », indique le jeune aviculteur. Par le passé, l’opération qui prenait deux jours complets à trois personnes se déroulait avec une nacelle montée sur le bras du téléscopique et un tracteur qui suivait avec le petit pulvérisateur contenant le produit anti-mousse. Il fallait donc une personne pour conduire le téléscopique, une autre pour faire avancer le tracteur au fur et à mesure et la troisième dans la nacelle pour appliquer l’anti-mousse à l’aide d’une lance. « C’était une corvée et cela prenait beaucoup de temps », commente Julien Brignou.

Julien Brignou, aviculteur au Cloître- Saint-Thégonnec (29).

Une rampe de démoussage fabrication maison

Un jour alors qu’il était en train de traiter les parcelles de céréales, Julien Brignou a eu l’idée d’équiper le bras du téléscopique avec une demie-rampe de pulvérisateur. « Je me suis donc mis en quête d’un pulvérisateur d’occasion équipé d’une rampe en aluminium de 24 mètres pour gagner en légèreté. J’ai acheté un pulvérisateur 1 700 € et j’ai investi dans un système d’attache Magsi à 300 € pour pouvoir l’adapter sur le bras du télescopique. Pour couvrir une partie de mes frais j’ai réussi à revendre quelques pièces du pulvérisateur car seule la rampe m’intéressait. » Julien Brignou a profité de l’hiver pluvieux pour séparer la rampe en deux et conserver une demi-rampe de 12 mètres. Quelques jours de bricolage ont été nécessaires pour installer la rampe sur le télescopique.

Cette invention permet de traiter rapidement et facilement les toitures contre la mousse.

Un premier vérin sert à plier et déplier la rampe. Un deuxième vérin permet d’incliner la rampe pour suivre la pente de toit. Les éleveurs ont mis en route cette rampe de démoussage de toiture fabrication maison courant mars. Avec ce système deux personnes suffisent, une pour piloter le télescopique et gérer la rampe de pulvérisation au-dessus de la toiture et une autre pour conduire le tracteur attelé sur le petit pulvérisateur alimentant la rampe en produit anti-mousse. Il suffit de 2,5 heures de travail pour traiter les toitures de 3 000 m2 de poulaillers lors de la mise en route du matériel. « Pour pouvoir travailler seul et ne pas avoir besoin d’un deuxième engin, je pense installer la cuve de pulvérisation et un moteur indépendant sur le côté de la rampe. Cet ensemble permettra en plus de faire contrepoids », conclut Julien Brignou.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer