Élevage

Apiculture : Un début de saison qui semble prometteur

Grâce à la dérogation d’autorisation de sortie obtenue malgré l’épidémie de coronavirus, les apiculteurs ont pu s’occuper de leurs ruches à cette période de la saison où il y a beaucoup à faire.

De la même manière que l’année dernière, les colonies ont en grande majorité réussi à sortir de l’hiver en forme et les apiculteurs ont a priori constaté peu de mortalités (autour de 10 à 15 %). Alors que la récolte de printemps touche à sa fin, les apiculteurs bretons semblent tirer un bilan positif de cette première récolte. Plus qu’en raison du confinement et de la diminution des activités humaines qui en a découlé, cette bonne récolte peut être attribuée à la présence de nombreuses colonies en bonne santé, assortie d’une météo favorable au butinage des abeilles.

Rester vigilant en cas de traitement phytosanitaire

Malgré ces bonnes nouvelles, une ombre au tableau : un apiculteur professionnel a constaté comme l’année dernière, une disparition massive et brutale des butineuses sur un rucher de 25 colonies, rendant impossible la récolte de miel de printemps, et compromettant même celle d’été puisque les colonies sortiront affaiblies de cette épreuve. Cette disparition pourrait être due à l’utilisation d’un fongicide (réglementairement autorisée) sur une parcelle de colza voisine du rucher.

Aussi, lors d’un traitement (un fongicide ou un herbicide), respecter la réglementation et veiller à ce que l’application se fasse après l’heure de coucher du soleil et dans les 3 heures suivantes uniquement.

Que vont faire les apiculteurs ces prochaines semaines ?

En attendant la prochaine miellée d’été, les apiculteurs devront ces prochaines semaines surveiller les provisions de leurs colonies, constituer des essaims pour maintenir ou développer leur cheptel, puis poser les hausses permettant de stocker le nectar des fleurs de trèfle, ronce puis châtaignier.

Tiphaine Daudin / Ada Bretagne

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer