ÉlevageMorbihanTop

Un poulailler neuf très polyvalent

Gwenaël Josse vient de construire un poulailler neuf de 1 700 m2. Il a misé sur la polyvalence pour élever aussi bien de la dinde que du poulet ou de la pintade afin de s’adapter au marché.

Gwenaël Josse s’est installé en production de volaille de chair en reprenant un élevage de 3 200 m2, répartis en deux sites, et 20 ha de SAU. « J’ai régulièrement réalisé des rénovations sur ces bâtiments qui ont 30 ans pour le 1 200 m2 et de 40 ans pour les deux 1 000 m2. J’ai terminé de rembourser ces poulaillers. J’ai aujourd’hui 43 ans et c’est le bon moment pour investir dans un poulailler neuf », explique l’aviculteur de Coëtlogon (56). Pour éviter de passer en enquête publique, l’éleveur a opté pour la construction d’un poulailler de 1 700 m2 avec l’entreprise Fugué. « C’est pour moi la taille optimale pour élever des volailles de chair. »

Des gouttières pour ne pas perturber les entrées d’air

Pour la ventilation du poulailler de 17 m de large sur 100 m de long, Gwenaël Josse a choisi de faire confiance à l’entreprise Tuffigo Rapidex. « Je suis dans une démarche locale. J’ai donc décidé de travailler avec une entreprise française. Je voulais une ventilation par extraction haute, c’est ce qui me semble le plus naturel et le plus confortable pour les volailles. J’ai installé 8 cheminées dont 6 sont progressives et les 2 autres en tout ou rien. Il y a 7 turbines de 40 000 m3/heure en pignon pour compléter lorsque les besoins en renouvellement d’air sont supérieurs. » L’éleveur ajoute qu’il a installé des gouttières sur son bâtiment ce qui est essentiel pour canaliser l’eau et éviter ainsi de perturber les entrées d’air et donc la ventilation de la salle d’élevage lorsqu’il pleut.

Deux lignes de pipettes sont réversibles pour passer sur de grands godets adaptés à la dinde à partir de 4 semaines.

« Je suis resté sur une conception de poulailler assez classique offrant de la polyvalence pour pouvoir élever de la dinde, du poulet ou encore de la pintade. » Le chauffage est assuré par des radiants car la dinde a absolument besoin de points chauds au démarrage. Les mangeoires Multibeck conviennent aussi bien pour du poulet, de la dinde ou de la pintade. Pour l’abreuvement, deux lignes de pipettes Lubbing sont réversibles pour passer sur des grands godets à partir de 4 semaines d’âge en dinde. Les fenêtres pour l’apport de lumière naturelle sont placées en hauteur pour ne pas avoir à découper les panneaux sandwichs lors de la construction. « C’est un vitrage flouté qui effarouche moins les volailles lorsque le soleil donne directement dessus. » Gwenaël Josse a bénéficié de l’aide de la région Bretagne de 50 000 € et l’aide à la construction de Terrena de 20 €/m2 à la mise en route et de 20 €/m2 étalée sur 6 ans.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer