Côtes d'ArmorMachinisme et équipements

Tester une solution numérique pour optimiser le travail à la ferme

Des étudiants recherchent des agriculteurs utilisant ou souhaitant mener un essai de quelques semaines en testant une application facilitant l’organisation du travail en équipe.

David Stévant, Roland Faucheux, Maxime Mandron et Julien Le Bellego sont étudiants en licence Gestion des organisations agricoles et agroalimentaires à l’université de Pontivy (56). Dans le cadre d’un projet tutoré en partenariat avec les Chambres d’agriculture de Bretagne, ils s’intéressent aux outils numériques permettant d’optimiser la gestion et l’organisation entre associés et / ou salariés au sein d’une exploitation agricole.
« Sur le marché, nous avons ainsi inventorié près de 200 solutions logicielles, dont une trentaine sont gratuites  », expliquent-ils. Si aucune n’est spécifique à l’agriculture, ils se sont demandé ce qui pourrait être utile au quotidien d’une ferme pour optimiser le travail quotidien en équipe.

Rappels des tâches

Pour la suite de leur étude, ils proposent aux professionnels volontaires (utilisateurs ou prêts à tester) d’évaluer l’application gratuite Trello et de collecter ensuite leurs remarques et recommandations. Roland Faucheux l’utilise déjà dans les sphères professionnelle et privée : « Cet outil en version française peut servir d’agenda collectif permettant de faire des rappels concernant des tâches quotidiennes, hebdomadaires, mensuelles ou annuelles. À l’échelle d’une équipe, ce système permet surtout de communiquer sur l’avancement d’un chantier. Dès qu’un travail est réalisé, il peut être coché : les autres sont prévenus instantanément et peuvent passer à la suite sans risquer un doublon par exemple. »

Exploitations multisites

Maxime Mandron est issu d’une famille d’éleveurs de l’Yonne. « À la maison, nous faisons des plannings à la semaine lors d’une réunion le dimanche soir. Mais l’usage de Trello permettrait plus efficacement d’ajouter des tâches au fil des jours si nécessaire. Comme l’élevage compte 4 associés et 2 salariés, tout le monde aurait directement le même niveau d’information. » Fils d’éleveur morbihannais, David Stévant (56) voit également l’intérêt de cette aide sur les exploitations comptant non seulement plusieurs personnes mais aussi morcelées en plusieurs sites, pour éviter par exemple de se croiser sur les routes.
Plus globalement, pour les quatre étudiants, cet outil peut être pertinent aussi bien au jour le jour que pour la gestion d’un projet plus large et ponctuel (création d’un bâtiment, chantiers de culture, intégration d’une nouvelle personne…).

Contact : Pour obtenir des informations ou collaborer à leur test, contactez-les au 06 76 80 12 81 ou par e-mail à rolandfaucheux@yahoo.fr (réponse souhaitée pour le 15 février).

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer