Machinisme et équipementsTop

Immatriculation des tracteurs : 2019, la meilleure année depuis 2013

2019 est un bon millésime pour le machinisme agricole, comme en témoignent les données d’immatriculations de tracteurs agricoles. Toutes les catégories de tracteurs enregistrent des progressions importantes, à l’exception des tracteurs espaces verts. Les positions concurrentielles restent globalement inchangées malgré un marché dynamique.

Des données à prendre avec précaution

Les statistiques liées aux immatriculations de véhicules agricoles, et particulièrement les tracteurs, ont été perturbés en 2017 et 2018, par l’entrée en vigueur de la Mother Regulation (Règlement Européen 167/2013) au 1er janvier 2018. En 2019, des pics d’immatriculations ont été à nouveau observés dans plusieurs catégories de matériels, principalement les matériels traînés de genre agricole MIAR (Machines et Instruments Remorqués), REA et SREA (Remorques et Semi- Remorques Agricoles), en raison de l’arrêté du 19 décembre 2016, relatif à la réception des véhicules agricoles et forestiers. Cela a également pu impacter, mais de façon plus marginale, les immatriculations de tracteurs. Dans la suite de ce communiqué de presse, nous proposons des chiffres et des évolutions bruts, c’est-à-dire constatés dans la base d’immatriculations, et des chiffres et des évolutions corrigés à partir de redressements et d’estimations réalisés par nos soins.

Une année record pour les immatriculations de tracteurs depuis 2013

39 910 tracteurs agricoles, tous types / toutes puissances, ont été immatriculés pour la première fois en 2019, cela représente une progression de +19% par rapport à 2018 et de +18% à partir des données redressées. Les premières immatriculations de tracteurs ont atteint leur plus haut niveau depuis 2013, année de référence pour le machinisme agricole.

Au niveau de l’ensemble des tracteurs agricoles (standards et vignes et vergers), le classement des marques selon la part de marché est resté globalement identique à celui de 2017. Le top 5 reste inchangé. Les trois principales progressions sont à porter au crédit de Kubota (+0,7 pt de parts de marché), Deutz-Fahr (+0,7 pt) et Massey Ferguson (+0,6 pt).

Tracteurs standards : forte croissance en 2019

Avec un total de 26 435 premières immatriculations en 2019, les tracteurs standards affichent une croissance de
+24,6% par rapport à 2018 sur les données brutes et de +19% sur les données corrigées. Au niveau des constructeurs, les positions restent inchangées. John Deere renforce son leadership, en gagnant +0,5 point de parts de marché. New Holland passe de 17,1% à 15,2% et perd donc 1,9 point de parts de marché. Cependant, la part de marché de cet acteur reste au-dessus de sa moyenne des cinq dernières années. Fendt complète le podium, avec une part de marché de 12,6% en 2019. Derrière ce trio, trois marques sont au coude-à-coude, Claas (10,8% de parts de marché), Massey Ferguson (10,2%) et Case IH (9,3%). Kubota (+1,1 pt), Case IH (+0,6 pt) et Deutz-Fahr (+0,6 pt) sont les trois marques qui progressent le plus en 2019.

L’analyse par segment de puissance révèle une situation assez homogène selon les catégories. La croissance la plus significative (en volume et en %) revient au segment des tracteurs de 150 à 199 chevaux, tandis que la plus faible progression concerne les tracteurs standards de moins de 50 chevaux (+13%). La puissance moyenne d’un tracteur standard était de 147,7 chevaux en 2019, contre 147,1 chevaux en 2018 et 129 chevaux en 2010. La tendance à l’augmentation de la puissance moyenne des tracteurs standards se poursuit donc, mais elle s’atténue.

Chargeurs télescopiques : record d’immatriculations en 2019 

Le nombre de premières immatriculations de chargeurs télescopiques a franchi pour la première fois le cap des 5 000 immatriculations en 2019. Cela représente une progression de +50% par rapport à 2018 (+44% sur les données corrigées). Les immatriculations ont bondi en raison d’un niveau de prise de commandes très élevé fin 2018 et à un raccourcissement des délais de livraison au cours de l’année 2019. Il est probable, par ailleurs, que des chargeurs plus anciens aient été immatriculés au cours de l’année, pour éviter le risque d’une ré- homologation à partir du 1er janvier 2020 (voir plus haut, conséquences de l’arrêté du 19 décembre 2016). Une baisse mécanique est par conséquent attendue en 2020. Au niveau du classement des marques, le trio de tête demeure inchangé (Manitou, JCB et Merlo). Derrière, Claas et Kramer progressent sensiblement avec des parts de marché de respectivement 6,3% et 5,2%.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer