À l'étranger

L’industrie laitière américaine dans la tourmente

Après Dean Foods – la plus grande entreprise laitière – au mois de novembre, Borden Dairy Co. est le deuxième grand laitier aux États-Unis à se déclarer en faillite. Borden Dairy – laiterie de Dallas, fondée en 1857, qui exploite une douzaine d’usines – indique que sa dette est devenue « insoutenable » en raison de la forte concurrence dans l’industrie et des coûts de plus en plus élevés du lait. Le secteur est sous pression en raison de la diminution de la consommation de lait aux États-Unis, concurrencé par des produits de remplacement à base de soja ou de noix. Il fait également face à une baisse du nombre de fournisseurs, du fait des nombreuses faillites de petits agriculteurs. Borden Dairy souligne que 2 730 fermes laitières américaines ont fermé leurs portes au cours des 18 derniers mois. Borden Dairy et Dean Foods contrôlaient 13,5 % des ventes de lait aux États-Unis l’an dernier.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer