Côtes d'ArmorÉvénements

Plein cadre sur l’agriculture durable en Côtes d’Armor

Dans la cadre du festival de films documentaires AlimenTerre, le clip des 3e pro de Kernilien-Guingamp, primé à Paris, va être projeté en ouverture des rencontres.

Créé en 2012 par le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI), le Prix AlimenTerre récompense les initiatives favorisant l’engagement des jeunes pour une alimentation durable et solidaire. C’est devenu une habitude, chaque année, une classe du lycée agricole de Kernilien-Guingamp participe. Pour 2019, ce sont les élèves de 3e professionnelle qui ont décidé de présenter un projet en revisitant la chanson « Simple et basique » de l’artiste Orelsan.

À partir d’un nuage de mots

Après un petit travail de bibliographie, « nous avons ré-écrit les paroles en abordant les sujets du gaspillage alimentaire, du développement de l’agro-écologie, de l’usage des pesticides, de consommer local et de saison mais aussi les bonnes pratiques agronomiques ou le rôle des vers de terre dans le sol… » Ce travail n’a pas été facile pour les jeunes. Il fallait présenter son avis, débattre, voter et se mettre d’accord. « À partir d’un nuage de mots produit en classe, nous avons produit des ébauches de phrases par petit groupe. Cela bloquait un peu alors nous avons terminé tous ensemble. Notre texte devait coller au mot près sur la version originale pour que ça colle », expliquent les élèves. Ensuite, à l’heure de l’enregistrement, tout le monde a chanté.

Un clip tourné dans un verger

Après avoir créé des éléments de décor et choisi des costumes, il a fallu mettre en scène la chanson pour l’illustrer en images vidéos. « Le clip original est réalisésur un porte-avion. Pour conserver une certaine esthétique graphique, nous avons filmé dans un verger où les acteurs-chanteurs pouvaient avancer au milieu des lignes de pommiers. Avec la météo capricieuse bretonne, il fallait parfois tourner entre deux averses. » Certains se sont découvert une nouvelle passion pour la manipulation de la caméra…
À l’arrivée, le projet de Kernilien, parmi 25 propositions à l’échelle nationale, a su se classer 3e en avril dernier. « Et toute la classe est montée à Paris pour la remise des prix au ministère de l’Agriculture », précise Marie Belvalette, enseignante en biologie-écologie qui a encadré l’initiative. La vidéo « Agri Basique On s’implique » est en ligne sur la chaîne YouTube de l’établissement depuis mai dernier. Et cerise sur le gâteau, leur clip sera projeté en ouverture des rendez-vous du festival AlimenTerre, partout dans les Côtes d’Armor.

Changer son comportement de consommateur

Surtout, cette expérience collective et créative a influencé certains élèves. « J’essaie de moins gaspiller. Par exemple, au self de l’école, je prends moins de quantité pour éviter de jeter », explique une jeune fille. Originaire de banlieue parisienne, son voisin, lui, a pris d’autres résolutions : « Depuis la réalisation de notre clip, je ne vais plus au fast-foof ! C’est une nourriture trop industrielle… »

Voir le clip : Taper « Agri Basique On s’implique » sur un moteur de recherche pour trouver la vidéo (durée 3’49) en ligne sur YouTube.

Huit documentaires dans le département
Chaque année, le festival Alimenterre, porté par le CFSI met à l’affiche une série de films documentaires et organise des débats abordant « le développement de systèmes d’agriculture familiale et durable ici et ailleurs, les équilibres nord-sud, l’accès des populations à la nourriture, les nouvelles problématiques liées à l’alimentation… ». Jusqu’au 30 novembre prochain, sont ainsi organisées des projections ouvertes à tous, mais aussi de nombreuses séances dans les écoles ou à la Maison d’arrêt de Saint-Brieuc. Prochaines projections : • « Poisson d’or, poisson africain », samedi 2 novembre, 17 h, à Plévenon ; • « Les dépossédés », mardi 5 novembre, 20 h à Lannion ; • « Quinoa, prenez-en de la graine », mardi 5 novembre, 20 h 30 à Bourbriac… La programmation (résumé des films, lieux et horaires) est à retrouver sur festival-alimentaire.org
Mots-clés

Peut vous intéresser

Un commentaire

  1. Les jeudis de l’agroécologie :
    Le lycée de l’Aulne : en vert et pour tous
    Ce sont trois jeudis qui sont programmés par le lycée de l’Aulne à Châteaulin (Finistère) pour recevoir tour à tour des spécialistes et passionnés d’agronomie et d’agriculture durable, respectueuses de la Terre et des personnes.
    C’est parce que le problème du changement climatique, conjugué à l’épuisement des sols et à la pollution diffuse, gagne les consciences, que les équipes de cet établissement scolaire du Ministère de l’Agriculture souhaitent apporter leur part dans ce combat urgent vers le sauvetage de la Planète et de notre santé.
    Ces trois rendez-vous, programmés à 20h00, sont ouverts à tous et destinés à écouter, échanger, débattre des agricultures horticoles de demain.
    Dans un contexte climatique préoccupant, à l’heure de la remise en cause des pratiques agricoles conventionnelles, ces conférences s’adressent à tout public, de 9 à 99 ans.
    Les « jeudis de l’agroécologie » ont pour ambition de comprendre les pratiques agroécologiques afin de produire mieux, pour se passer des produits de synthèse, pour des sols vivants, pour nourrir tous les humains, pour réduire l’impact sur le climat.
    Le lycée est d’ailleurs bien dans son rôle puisqu’il accompagne déjà au sein de ses formations les changements de pratiques, notamment en Aménagements Paysagers, en Productions horticoles et maraîchères, tant en Bac Pro qu’en BTS.
    Invités de marque
    Dès le jeudi 28 novembre, les personnes intéressées pourront venir à l’amphithéâtre du lycée écouter, converser, et débattre avec Joan Van Baaren, professeure à l’université Rennes I et directrice d’une unité de recherche Ecobio. Il sera question alors d’agriculture de conservation et de toutes les petites bêtes qui la permettent.
    [Tapez un texte]
    Puis le 16 Janvier 2020 ce sera au tour du bien connu Marc Dufumier, agronome, enseignant-chercheur, retraité d’Agro-Paris-Tech. On se posera ensemble la question « Quelle agriculture pour demain ? » ou comment produire pour nourrir durablement les populations locales.
    Enfin le 26 mars 2020, une table ronde sera organisée autour de 5 intervenants pour échanger autour de la prise en compte de l’agroécologie de la production à la consommation : « De la Fourche à la fourchette : à la découverte de l’agroécologie locale ».
    Vous êtes convié au point presse qui aura lieu le Vendredi 15 Novembre 2019 à 10h00 au Lycée de l’Aulne.
    Marie-Pierre GOUSSET
    Directrice du lycée de l’Aulne

Bouton retour en haut de la page
Fermer