Productions Agricoles

Résultats d’essai : moins de pertes d’azote en aviculture

L’ITAVI a mesuré moins 82 % d’azote perdu dans l’air et + d’azote organique, grâce au BACTÉRIOLIT de SOBAC.

Résultats des mesures effectuées en 2006 par l’ITAVI (Institut Technique de l’Aviculture), sur fumiers ensemencés en bâtiment avec la technologie BACTÉRIOLIT. Deux bâtiments de poulets lourds ont été suivis en parallèle (bâtiments, lots de poussins, date d’entrée des poussins et aliment identiques) :

  • P1 : poulailler témoin pour lequel aucun ensemencement n’a été réalisé ;
  • P2 : poulailler ensemencé au BACTÉRIOLIT, 10 jours après l’entrée des animaux. Les fumiers ont été analysés et pesés. Un bilan d’azote a été réalisé à partir des quantités entrées dans le bâtiment (litière, aliment, poussins) et des quantités sorties (fumier et poulets) pour mesurer les pertes.

Conclusion de l’ITAVI

L’ensemencement de la litière avec BACTÉRIOLIT a permis de diviser par plus de 5 les pertes gazeuses d’azote (ammoniac) dans le bâtiment : baisse de 82 %; de fixer l’azote sous forme organique (+ 39 %), peu lessivable et peu susceptible de se dégager dans l’air à l’épandage, mais valorisable par les plantes, donc permettant une économie d’engrais, en limitant les risques de pollutions afférents, mais aussi d’améliorer les conditions d’ambiance du bâtiment et les odeurs.

Consultez d’autres résultats constatés en aviculture.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer