Élevage

Qualités nutritionnelles des végétaux et de la viande en élevage porcin

Comment améliorer les performances économiques de l’exploitation, les qualités nutritionnelles des végétaux et de la viande ?

L’étude suivante, a été mise en place en octobre 2018. Elle a comparé les résultats technico-économiques entre 5 élevages de porcs en Fabrication d’Aliment à la Ferme (maïs + blé) utilisatrices des solutions SOBAC BACTÉRIOSOL / BACTÉRIOLIT face à 5 exploitations témoins dans le département des Côtes d’Armor. Dans une recherche générale de production la plus autonome possible, il s’agissait de démontrer les performances économiques et qualitatives apportées par l’amélioration de la richesse biologique des sols, aux niveaux des aliments produits à la ferme et de la viande produite grâce à ces aliments.

A/B : Les élevages fertilisant leurs parcelles avec les technologies Marcel Mézy (BACTÉRIOSOL / BACTÉRIOLIT connaissent une amélioration significative de leur moyenne de marge sur coût alimentaire de 3,75 €/porc, soit un gain moyen total de 17 655 € sur un élevage de 4 700 porcs. Ces élevages produisent aussi en moyenne 2,6 animaux en plus (calculé sur le kilo de carcasse vendu) par hectare de surface dédiée à la Fabrication d’Aliment.

C/D : Les maïs grains produits avec le BACTÉRIOLIT ou le BACTÉRIOSOL sont en moyenne, plus riches, que ce soit pour l’amidon + 5 %, le calcium + 176 % (malgré l’absence de chaulage), la MAT + 4 % mais aussi les vitamines : vitamine B1 (+ 16 %), vitamine B2 (+ 17 %), vitamine B3 (+ 19 %), vitamine B5 (+ 14 %) et vitamine C (+ 3.4 %). En plus d’être enrichis en énergie, en protéines et en vitamines, ces maïs contiennent aussi moins de résidus de pesticides.

E/F : Les maïs, et donc l’aliment des porcs étant globalement de meilleure qualité, la qualité de la viande produite s’en trouve ainsi améliorée. En effet, la teneur en matière sèche de la longe est supérieure de 38 % pour les exploitations utilisatrices des TMM ce qui permet d’améliorer la conservation, et d’obtenir un meilleur rendement à la transformation et une meilleure tenue à la cuisson.

Conclusion : Cette étude met en évidence tout l’intérêt de développer son potentiel agronomique avec les solutions SOBAC, afin d’assurer une meilleure qualité des aliments produits à la ferme, pour gagner en productivité de porcs par hectare et une meilleure marge sur coût alimentaire. A ce gain d’autonomie, viennent s’ajouter un gain de qualité de la viande et un meilleur impact environnemental. Ces résultats qualitatifs peuvent ouvrir de nouvelles perspectives commerciales en termes de valorisation auprès des filières.

Retrouver les témoignages d’éleveurs sur sobac.fr

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer