En bref

Agroéquipement : un délai «trop court» pour la ré-homologation des véhicules neufs

Les entreprises de l’agroéquipement ont réclamé le 4 juillet un an de plus pour la ré-homologation des véhicules neufs face à «une situation d’engorgement administratif». Axema (constructeurs), la Fnar (artisans) et le Sedima (distributeurs) demandent «un report d’un an pour garantir la remise à jour des dossiers d’homologation», d’après un communiqué commun. Selon un arrêté du 19 décembre 2016, tous les véhicules agricoles neufs doivent, à partir du 1er janvier 2020, être ré-homologués en suivant de nouvelles prescriptions techniques. Or, le format type pour les dossiers administratifs n’a été transmis par les autorités qu’en janvier, souligne le communiqué.

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer