ÉlevageIlle-et-Vilaine

Porc : Un peuplement réussi en Youna

Damien Cocherie, éleveur en Ille-et-Vilaine, vient de sortir les premiers porcs charcutiers nés sur son nouvel atelier de 100 truies productives. Du choix de la génétique à l’alimentation, en passant par l’adaptation des cochettes, retour sur son peuplement.

L’élevage de Damien Cocherie a été peuplé en 2018. Il compte 100 truies productives, conduites en 4 bandes de 25 truies.

Le choix de la génétique des truies

Damien Cocherie est satisfait de son peuplement en cochettes Youna
Damien Cocherie est satisfait de son peuplement en cochettes Youna

Une fois la décision prise de créer un atelier de naissage, Damien Cocherie s’est penché sur la génétique femelle avec laquelle il souhaitait travailler. La Youna s’est rapidement imposée à lui du fait de son potentiel en maternité, de sa qualité laitière et de la qualité de ses issus : « J’avais eu des issus de Youna en façonnage et les plus-values étaient supérieures de 2 ct par rapport à d’autres types de génétiques ». Les performances en maternité lui ont rapidement confirmé le choix qu’il avait fait puisque la première bande a sevré plus de 13 porcelets pour 14,8 porcelets nés totaux par portée : « Même avec 16 porcelets sous les truies jusqu’au sevrage, les cochettes restent en état. Cela permet aux animaux d’enchaîner les cycles sans souci de reproduction » indique Damien Cocherie.

L’importance de l’accompagnement technique

Un peuplement est une étape importante dans la vie d’un élevage. Triskalia prend bien la mesure de cet événement clé. Toutes les équipes du groupement s’investissent afin de mettre en place tous les fondamentaux dès le démarrage et ainsi permettre la réussite de l’éleveur.

Une fois le bâtiment prêt, l’équipe génétique de Triskalia a accompagné Damien Cocherie lors des réceptions de cochettes (deux livraisons de deux bandes) : déchargement des animaux, début de domestication, familiarisation avec les installations de l’élevage et notamment le distributeur automatique de concentré : « Les conseils de Julien Collas, technicien génétique, sur la domestication et l’observation des animaux m’ont permis d’apprivoiser rapidement les cochettes et d’avoir aujourd’hui un troupeau calme », précise l’éleveur.

Suite à l’arrivée des cochettes, l’équipe technique et nutrition a mis en place un programme alimentaire permettant d’avoir un troupeau homogène, tout en exprimant le potentiel des animaux. Le suivi des animaux et du peuplement s’est fait toutes les trois semaines et des mesures d’épaisseur de lard ont été réalisées à différentes étapes de la préparation pour s’assurer de la bonne dynamique corporelle des cochettes, de la préparation à l’insémination jusque la mise-bas.

Premiers résultats : des performances de haut niveau

Comme le montre le tableau ci-contre, les performances du premier tour (100 % de cochettes) et le démarrage du deuxième tour illustrent parfaitement le potentiel de production existant avec les truies Youna aujourd’hui. Il est à noter que, sur le premier tour, deux des bandes ont sevré plus de 13,1 porcelets de moyenne sous les cochettes. En effet, en conduite en 4 bandes, il n’est pas possible de réaliser de portées de truies adoptives et l’éleveur n’utilise pas de bouillie ou de machine à lait. Les performances devraient continuer à progresser avec la mise en place d’une démographie normale et l’arrivée en production des truies de rang 3, 4 et 5 au fil du temps.
En plus de ces bons résultats sur la partie naissage, les performances des issus de la première bande de cochettes sont eux aussi à souligner. Le TMP se situe à 61,23 pour une plus-value de 15,55 ct.

Performances du tour 1 et 2
Tour 1Bande 1 – 2e tour
% de fertilité98%97%
Nés totaux/ portée15.0316.22
Nés vifs / portée14.1815.55
Sevrés/ portée12.5913.85
Les critères de sélection de la truie Youna
Les performances de reproduction et en lactation de la truie Youna sont permises par les orientations de sélection prises par Axiom depuis plusieurs années. En 2014, les objectifs des lignées femelles utilisées pour la production de la Youna (Taï Zumu, Large White et Landrace) ont été réorientés vers le nombre de porcelets nés vivants par portée : près de 50 % de l’objectif pour chacune de ces lignées. En parallèle de cela, et toujours sur les 3 lignées composant la Youna, des critères tels que la qualité des porcelets et de la portée à la naissance mais aussi le gain de poids des porcelets au cours de la lactation sont aussi pris en compte.

Ces objectifs permettent aux truies Youna de produire un grand nombre de porcelets homogènes par portée. Sur ces critères de qualité de portée, une étude menée en 2017 par Triskalia a permis de mettre en évidence que, pour des portées de 16 porcelets, ces derniers pesaient en moyenne 1,57 kg à la naissance avec un écart de 310 g dans la portée. Les performances de reproduction évoquées par Damien Cocherie sont, quant à elles, permises par la capacité de la Youna à mobiliser et reconstituer rapidement ses réserves pendant et après la lactation.

L’élevage de Damien Cocherie

  • Atelier naisseur-engraisseur de 110 truies.
  • 4 bandes de 25 truies, sevrage à 21 jours.
  • Truies Youna (Axiom) et verrat Piétrain NN (Axiom).
  • Peuplement en 2018.
  • Cases balances et niches en maternité.
  • Performances GTTT (depuis le peuplement) :
    • Fertilité : 97 %,
    • Nés totaux / portée : 15,17 porcelets,
    • Nés vifs / portée : 14,34 porcelets,
    • Sevrés / portée : 12,91 porcelets.

Sandrine Bernard / Triskalia

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer