En bref

Elections chambres/agriculture: l’encadrement du vote électronique en question

La Coordination rurale regrette un trop faible encadrement du vote électronique, instauré pour la première fois lors des dernières élections aux chambres d’agriculture. Lors de son entretien le 11 février avec Emmanuel Macron, le syndicat a demandé à ce que «la transparence soit faite» sur la correspondance entre les adresses IP (chacune correspondant généralement à un ordinateur) et les votes électroniques. Elle propose, qu’à l’instar de ce qui aurait été fait lors de la Primaire de la droite et du centre de 2016, un contrôle téléphonique soit effectué à l’avenir lorsque plus de 5 votes sont comptabilisés pour une même adresse IP. De son côté, la Confédération paysanne a déposé un recours sur ce point en Corse ; elle demande que soit vérifié que le vote y a bien été «personnel».

Mots-clés

Peut vous intéresser

Un commentaire

  1. Impossible d’obtenir les chiffres de participation en fonction du mode de vote (par internet, correspondance, etc.)
    Effectivement, il y a un problème de transparence, mais ce problème est, à ce jour, non résolu : il y a des impossibilités scientifiquement démontrées. Voir l’article « Le vote électronique est-il transparent, sûr, fiable ? » facile à trouver sur internet (et écrit par un chercheur d’un labo CNRS d’informatique).

Bouton retour en haut de la page
Fermer