En bref

Réforme de la fiscalité agricole : l’Etat va faciliter le recours à l’épargne de précaution

La prochaine réforme de la fiscalité agricole cherchera à “lever les freins” qui limitent l’utilisation de la dotation pour aléas (DPA) a annoncé le Premier ministre Édouard Philippe dans un discours donné à l’issue de la Convention 2018 des chambres d’agriculture le 19 septembre à Paris. La durée d’utilisation de ce dispositif “passera de 7 à 10 ans” et la liste limitative d’aléas qui conditionnaient jusqu’alors l’utilisation de cette épargne de précaution sera supprimée.

Le projet de réforme autorisera ainsi “sa passation et sa reprise sans condition, tout en maintenant un plafond de 150 000 euros et la possibilité d’intégrer les stocks des viticulteurs ou des éleveurs”, a précisé le premier ministre qui a également confirmé la prochaine suppression de la dotation pour investissement (DPI). “Mieux vaut constituer une véritable épargne de précaution les bonnes années plutôt que d’utiliser les liquidités pour réaliser des investissements en vue de plus-values de court terme”, a-t-il précisé. L’abattement sur le bénéfice des jeunes agriculteurs sera également revu “afin de le recentrer sur les bénéfices les moins élevés”, a annoncé le chef du Gouvernement.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer