Un tracteur avec chargeur plutôt qu’un télescopique

Le bras monte progressivement la botte sur le plateau. Cette opération se réalise tracteur roulant. - Illustration Un tracteur avec chargeur plutôt qu’un télescopique
Le bras monte progressivement la botte sur le plateau. Cette opération se réalise tracteur roulant.

Certains agriculteurs ne changeraient pas leur tracteur avec chargeur contre un télescopique. Pascal Vitré, éleveur en production laitière et associé du Gaec de la Croix, à Servon-sur-Vilaine (35), vient de renouveler son ensemble. Le nouveau chargeur dispose du pilotage électronique. « Au moment de renouveler notre tracteur de cour équipé avec un chargeur, nous sommes repartis sur le même ensemble, sans hésiter une seconde avec un télescopique. Ce tracteur va faire 700 heures de travaux par an dont 500 à 600 heures uniquement pour le chargeur », témoigne Pascal Vitré, Le Gaec a choisi comme tracteur un John Deere de 120 chevaux avec boîte à variation continue. Par contre, Pascal Vitré ne voulait pas d’un chargeur d’origine sur son tracteur. « Pour le chargeur, je fais le choix de la proximité et j’ai toujours fait confiance à MX. La finition est très bonne et je gagne en visibilité comparé à un chargeur d’origine. Ici, le parallélogramme est hydraulique et placé sous le bras du chargeur pour gagner encore en visibilité. Ce chargeur MX T410 est plus bas que ses concurrents, il arrive à fleur du capot permettant de garder une parfaite vision périphérique tout en conservant le potentiel de levée », décrit rapidement l’éleveur. [caption id=”attachment_35252″ align=”aligncenter” width=”720″] Pascal Vitré, éleveur à Servon-Sur-Vilaine et Miguel Bouhour, chef produit chez MX.[/caption] Un pilotage qui intègre la 3e fonction indépendante Pour le pilotage de son chargeur, l’éleveur a pris l’option « epilot » qui est une innovation proposée par MX. « Ce pilotage électronique intègre la 3e fonction directe, progressive et des mouvements combinés comme le levage + bennage + 3e fonction. Cette technologie offre un pilotage réactif, précis et indépendant des perturbations hydrauliques liées au tracteur », explique Miguel Bouhour, chef produit chez MX. Le chargeur et son distributeur sont branchés directement sur la…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article