Energies et environnementIlle-et-Vilaine

Aides du Département 35 au pâturage et à l’agroforesterie

Des aides sur l’accessibilité des parcelles au pâturage et à l’expérimentation de l’agroforesterie font l’objet d’appels à projet du Département.

Le conseil départemental d’Ille-et-Vilaine a décidé de renouveler en 2018 l’aide aux investissements sur l’accessibilité des parcelles au pâturage, dotée d’une enveloppe de 150 000 €. L’appel à projets est ouvert jusqu’au 3 août 2018. Le dispositif concerne exclusivement les éleveurs laitiers (bovins, ovins, caprins) s’inscrivant dans une démarche de changement ou d’évolution de leur système. Ils doivent être engagés dans une MAEC SPE 12, 18 ou 28 % (mesure agro-environnementale et climatique), une MAEC bio ou souhaiter développer leur surface herbagère pâturable en justifiant une augmentation d’au moins 10 ares accessibles/VL avec un minimum après projet d’aménagement de 15 ares accessibles/VL.

Les investissements éligibles concernent l’aménagement du chemin (à partir de 50 m du bâtiment). Décapage, empierrement et finition sont pris en charge. L’abreuvement (tuyaux, bac) est également éligible. Par contre, les clôtures et l’auto-construction ne le sont pas. Le taux de base pour cette aide est de 25 % d’une dépense minimum de 4 000 € et maximum de 15 000 €. Une bonification de 10 % est octroyée aux JA et agriculteurs en MAEC SPE et Bio. Pour déposer une demande de subvention, l’agriculteur devra réaliser une étude de faisabilité « diagnostic chemin », sans engagement, qui peut être pris en charge par le Département à hauteur de 80 % (100 % pour les JA) d’une dépense maximum de 600 € HT.

Aides à l’agroforesterie

Un autre appel à projets est ouvert jusqu’au 7 septembre, sur l’expérimentation de l’agroforesterie en grandes cultures, en élevage ou en maraîchage. « L’agroforesterie combine, sur une même parcelle, une production agricole avec un peuplement d’arbres de faible densité, plantés en intraparcellaire. Elle atténue les effets du changement climatique, conforte le bien-être animal, améliore la qualité de l’eau, permet la production de fruits et de bois… », expliquent les responsables de l’action. « Le conseil technique et les fournitures de paillage, plants, protection anti-gibier et clôtures peuvent être aidés ».

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer