Découvertes

Découvrir la pêche et le milieu aquatique

Avec l’été qui approche, et la saison de pêche qui bat son plein, la maison Pêche et Nature de Jugon-les-Lacs voit bon nombre de visiteurs passer le pas de sa porte. Découverte.

Créée en 1995, sous l’impulsion de la fédération de pêche des Côtes d’Armor, la maison de l’association est située au cœur de deux grandes étendues d’eau que sont les lacs de Jugon et de l’Arguenon. Tous deux représentent une surface de 260 ha sur les 1 500 dispersés sur le département. Ils sont alimentés par deux sources distinctes. Les objectifs de l’association, qui accueille près de 11 000 visiteurs par an, sont notamment de promouvoir le tourisme pêche, de développer la pêche de loisir dans le département, et de sensibiliser à la protection du milieu aquatique.

Le loisir comme activité principale

Yannick Bellanger, animateur.
Yannick Bellanger, animateur.

Yannick Bellanger, Gildas Martin et Benjamin Jollivet sont les 3 animateurs permanents de la structure, tous ayant des parcours et des études liés à l’environnement. Ils accueillent tout au long de l’année centres de loisirs, écoles, Ephad et personnes en situation de handicap. « Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la pêche n’est pas la seule activité, en témoigne Yannick Bellanger. Nous essayons avant tout d’avoir une démarche pédagogique autour du milieu aquatique et des forêts environnantes dans un but de la préservation de la qualité des eaux. » Aussi l’association propose, dès le plus jeune âge, des animations comme « Barbotons dans la rivière », qui se présente comme un atelier d’éveil, des balades naturalistes à la découverte de la biodiversité mais aussi des sorties éducatives à destination des centres de loisirs. L’une d’elles, nommée à juste titre « la nuit de la grenouille », propose aux novices d’aller étudier sur le terrain les amphibiens de la région, munis d’une lampe et d’une paire de bottes.

“La pêche, c’est comme le foot”

Malgré l’aspect saisonnier de l’activité pêche, la maison est ouverte toute l’année et se veut un lieu de rencontre où les plus jeunes « viennent taquiner le gardon chaque semaine, alors que d’autres préfèrent jouer au foot ». Ce mercredi, jour des enfants, on y retrouve sept pêcheurs en herbe, encadrés par Benjamin. Et même si la discipline se pratique seul, l’esprit d’équipe est bien là : « Je peux t’aider à décrocher ton poisson » lance Mathis, 10 ans, qui termine sa 9e séance d’apprentissage, à Luciano, 7,5 ans qui vient pêcher ici car « Papa n’a pas le temps de m’emmener ». Et à quelques dizaines de mètres, c’est Anthony qui demandera de l’aide pour sortir ses bottes de la vase. « Il n’est pas rare de voir des jeunes dits « turbulents » être particulièrement calmes, concentrés et coopératifs lorsqu’ils sont en action de pêche à plusieurs », témoigne Yannick. Preuve s’il en fallait que la pêche est bien un sport.

L’atelier « Barbotons dans la rivière » pour découvrir par les sens faune et flore des environs.
L’atelier « Barbotons dans la rivière » pour découvrir par les sens faune et flore des environs.
Une mission de sauvegarde de l’anguille
La maison Nature et Pêche de Jugon-les-Lacs a également un rôle dans la préservation de l’anguille. Ce poisson fait l’objet d’une pêche à tous ses stades de développement de la civelle à l’anguille argentée (adulte) et on assiste depuis les années 70 à une réduction du nombre de civelles dans les estuaires français. Les barrages gênent également la migration des civelles et on constate une raréfaction des populations en amont des obstacles. L’association, située au pied du lac, abrite en son sein une passe à anguilles qui permet d’une part de faciliter leur remontée vers le plan d’eau, et d’autre part de les comptabiliser. Ainsi alors que la structure voyait passer plus de 1 000 spécimens en 2010, elle n’en voit plus qu’une centaine par an rejoindre le lac.

Contact : maisonpechenature.com – Tél. : 02 96 50 60 04

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer