Élevage

Insémination par l’éleveur

Pour exercer l’insémination sur les femelles de son troupeau, l’éleveur doit obtenir une habilitation délivrée par l’EDE.

L’éleveur qui insémine doit tenir à jour un inventaire des doses de semence stockées (entrées et sorties de doses avec le nombre de doses par taureau et le numéro des taureaux). Un document doit permettre de repérer les doses dans la cuve. Lors de l’habilitation des éleveurs, l’EDE fournit un exemple de plan de cuve. Les doses doivent provenir d’un centre de collecte ou de stockage agréé, ce qui garantit une conformité au regard des normes sanitaires et zootechniques exigées pour l’accès à la monte publique.

Toutes les inséminations (fécondantes ou non) sont à enregistrer dans la base de données nationale pour la génétique des bovins. Plusieurs possibilités : enregistrer les IA sur Agrael, sur le portail web de l’EDE – www.bretagne.edeidentification.fr (gratuit), sur un logiciel éleveur qui propose cette fonctionnalité, sur papier. Pour être validées, les IA doivent être enregistrées dans un délai d’un mois après la date d’IA.

Pour obtenir la certification de la parenté (parents au dos du passeport) sur les veaux issus de ces IA, l’adhésion au dispositif de la certification des parentés bovines est un préalable. Pour accompagner les éleveurs, l’EDE de Bretagne réalise des visites de qualité.

Source : EDE de Bretagne

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer