ETA/TP, une concurrence sur la main-d’œuvre

 - Illustration ETA/TP, une concurrence sur la main-d’œuvre

La reprise de l’activité entraîne un besoin en main-d’œuvre dans les travaux publics. Ces entreprises viennent alors recruter des chauffeurs dans les Entreprises de travaux agricoles (ETA). [caption id=”attachment_32776″ align=”alignright” width=”207″] Régis Macé, vice-président des Entrepreneurs des territoires de Bretagne (EDT Bretagne) et Frédéric Jan, président.[/caption] « La main-d’œuvre qualifiée risque de manquer dans notre profession. Nous devons former notre personnel à la conduite des engins. Ils doivent avoir des compétences agronomiques, technologiques, mécaniques », déclare Frédéric Jan, président des Entrepreneurs des territoires de Bretagne (EDT Bretagne) lors de l’assemblée générale le 26 janvier à Yffiniac. Le matériel est de plus en plus sophistiqué, les engins de récolte servent aussi à analyser ou à cartographier. De nos jours, les différents matériels sont bardés d’électronique. Avec l’informatique embarquée, le chauffeur doit savoir paramétrer et contrôler les différents réglages pour être très précis. « Certains secteurs enregistrent une reprise de l’emploi et nous nous retrouvons avec une concurrence sur la main-d’œuvre. Dès que les entreprises de travaux publics recrutent c’est vers nos chauffeurs qu’ils se tournent. Mais nous avons la chance d’avoir du personnel passionné par le machinisme agricole. C’est ce qui nous sauve. » Des délais de paiement qui s’allongent Tous ces engins et matériels de dernière génération ont un coût. « Nous devenons une population à risque au niveau des banques. Nous avons de longs encours bancaires, par exemple une ensileuse vaut à ce jour plus de 400 000 € et elle ne sert qu’un mois et demi par an », lance Frédéric Jan. Les crises agricoles successives ne simplifient pas les choses. 2016 a été une année noire en lait et en porc. 2017 était une année meilleure en production porcine ce qui n’était toujours pas le cas en lait. « La conjoncture a donc engendré des problèmes de trésorerie. Entre 2012 et 2016, les délais…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Tags : ,
Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article