À l'étranger

En Algérie, une ferme géante de 30000ha au cœur du Sahara

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazgui, a présenté le projet agricole “Ennahda”, en phase de concrétisation dans la région de Mguiden, dans la région de Timimoune (Adrar), comme un projet “modèle” en matière d’investissement agricole moderne et prometteur.

S’étendant sur une superficie de 30.000 hectares au niveau du périmètre de Mguiden (500 km au Nord d’Adrar) et connaissant un taux de réalisation de 70%, ce projet, pour lequel un important financement de plus de 21 Mds DZD (162,750 M EUR) a été consacré, générera plus de 300 emplois englobant des ingénieurs, des techniciens, ainsi que des travailleurs permanents et saisonniers.

Cette ferme géante aura recours, pour son irrigation aux nappes hydriques souterraines, à une étude technique qui prévoit la réalisation de 300 forages, de 5 grands bassins de stockage d’eau d’une capacité de mobilisation d’un million de m3 alimentant 450 pivots d’irrigation, en plus d’un réseau d’irrigation au goutte-à-goutte sur une superficie de 10.000 hectares.
Selon le plan de production agricole du projet, la superficie globale du projet, divisée en 8 lots, sera consacrée à différents genres de cultures. La moitié de la surface globale sera réservée au blé dur, 26% à la maïsiculture, 8% au soja, et d’autres surfaces dédiées à la phoeniciculture ainsi qu’aux cultures maraichères.

M. Bouazgui a affirmé que le développement et la promotion de l’agriculture dans les régions sahariennes et des hauts plateaux, figurent parmi les priorités du plan d’action du gouvernement visant la mise en valeur de terres agricoles. Il a aussi précisé que ce plan d’action s’articule sur l’accompagnement et le soutien de différents partenaires agricoles, opérateurs aussi bien nationaux qu’étrangers, en vue de soutenir l’agriculture de manière moderne et intensive, notamment dans les régions du Sud et sur les hauts plateaux.

L’approche vise la promotion de la production végétale et animale, poursuit-il, ajoutant que ce plan est porteur de perspectives prometteuses dans la région, notamment en matière de développement de l’élevage camelin.

Mots-clés

Peut vous intéresser

7 commentaires

  1. toutes les terres agricoles du nord, ont été urbanisé, il ne reste plus un are de terre arable. Le sud est l’avenir de l’agriculture, il faut juste relevé ces manches, et travaillé (un peu), et surtout arrêter de critiquer, les initiatives utiles. et ne pas jouer au spécialiste de tout et de rien … Le sahara fait vivre L.’Algérie, avec son gaz et sont pétroles, alors ne parler pas de température a plus de 70°, de capteur pour missiles aériens, d’époque coloniale,l’algérien a été un paysan, un agriculteur, un berger, il est devenue un assisté, un fainéant, un jaloux ,.

  2. il faut creer des villes dans le sud pour pallier le desequilibre demographique entre le nord et le sud.L etat doit implanter des centres d interets autour duquel gravitent des institutions (ecole,police,gendarmerie,routes,transports,agriculture,urbanisme,usines etc….).,et,par la meme occasion controler le flux migratoire des pays du sud qui envahissent le pays et dont on ignore le projet qu ils vehiculent au service des ennemis.Il suffit de jeter des capteurs tout pres des installations economques et strategiques pour guider des tirs de missiles aeriens par des avions survolants un espace limitrophe.La decentralisation economique par la creation de zone urbanisée est un bouclier contre les intrus de tout genre.

    1. le sahara algérien est le plus vivant du monde avec plus de 10 millions et de grande oasis de plus de 500.000 habitants, que veut tu de plus, il y a des universités des écoles des hopitaux des gendarmerie contrairement à ce que tu imagine, alors garde tes conseils de démagogue et va t’installer dans le sud si tu en a le courage avec des température qui peuvent allé jusqu’à 70°

  3. il est temps d investor au sud de l Algerie. creer des emplois . tout est au nord de l Algerie. je vous souhaite une tres bonne continuation et bon courage. construire un empire au sud. suivi par des ecoles.lycee uni. hospital . marche. grandes surfaces ect ect

  4. Alors qu’il y a des terres fertiles au Nord, des chômeurs qui demandent à travailler, et une infrastructure. Le pouvoir décide de créer une ferme géante en plein désert! alors que les infrastrucures y manquent, que l’eau y est rare et cher, que les terres ne sont pas à même à produire en qualité…etc. Le monde à l’envers en Algérie. Ils ont détourné des milliards et vont faire tourner la planche à billets pour nous enfoncer encore. Ce projet n’est pas le bienvenu car non structurant, il va détruire le peu d’emplois agricole de la région et ruiner des familles comme l’est l’Algérie. Nous commençons à regretter l’époque coloniale…

    1. 1- Les chômeurs du Nord ne veulent pas travailler la terre, comme partout ailleurs.
      2- Les infrastructures ne manquent pas, le Sahara n’est pas un désert total puisque des millions de gens y vivent dans des villes qui grossissent de jour en jour.
      3 – Il y a de l’eau au Sahara, une immense nappe albienne sous terre grande comme un pays qui alimente déjà la ville de Tamanrasset depuis In Salah à 700 km de distance.
      4 – La terre n’est qu’un support; il y a des années que la culture hors sol a été inventée.
      5- Le Sahara sort déjà de ses sables une grande partie de nos légumes de saison et hors saison.
      6 – Personne en Algérie ne regrette l’époque coloniale.

Bouton retour en haut de la page
Fermer