ÉlevageÉvénements

Concours Simmental : Hawaï était intouchable

Si la race est encore peu rependue dans le Grand-Ouest, la Simmental a des atouts indéniables à revendre, aussi bien en qualités laitières que bouchères.

Race laitière à l’honneur lors de ce Space 2017, le concours Simmental a tenu toutes ses promesses. Avec des concurents originaires d’Autriche ou d’Allemagne, un vent européen soufflait sur le ring. Ce sont les éleveurs étrangers qui ont raflé les premiers sacres, avec Ricarda (Pandora x Resalf), propriété de l’Autrichien Johann Janker, qui remporte la section des femelles en première lactation (section 1A). La Simmental, race mixte, sait produire de la viande, tout en étant traite tous les jours. Les éleveurs souhaitent conserver sa musculature, et se focalisent sur les longueurs d’attache et les ligaments.

Guillaume Crépet Juge du concours Simmental
Guillaume Crépet, Juge du concours Simmental

Guillaume Crépet, technicien travaillant pour l’unité de sélection multi-race Auriva Élevage, est en charge du jugement de ce concours. « Je félicite les éleveurs d’avoir accepté de faire autant de kilomètres pour ce challenge européen ». Dans la suite du championnat, Image gagne dans la catégorie vaches en cours de 2e lactation, puis c’est au tour de Hawaï de briller pour les 3e lactation.

Des vaches à prestance

Daphnée (Bosna x Rumba), de l’EARL du Meix de Chêne (21), plaît pour « sa longueur de corps, sa prestance. C’est une très belle 6e lactation », estime Guillaume Crépet.
Vient le moment de désigner la Meilleure mamelle. C’est Incroyable, du Gaec Agree Gardey (21), qui décroche le titre, car « elle a encore plus de forme que ses concurrentes, avec une très bonne orientation des trayons, une mamelle collée au corps ». L’élevage de Côte d’Or remet cela, avec Fantaste, désignée Meilleure mamelle adulte, grâce à une attache avant supérieure, un bon équilibre de mamelle.

Du lait et de la viande

Concernant le sacre de la meilleure qualité bouchère, le juge estime que « la Simmental vient concurrencer la Charolaise. Je désigne cette femelle pour son état de chair parfait, au développement énorme, avec un dessus très épais et une cuisse très longue », résume-t-il en parlant de l’animal appartenant à Stéphane Moussay, originaire de la Mayenne.

En fin de journée, le jeune juge proclame Hawaï Championne adulte. Elle sera par la suite nommée Grande championne pour «  sa mamelle collée, son très bon équilibre. C’est une vache intouchable aujourd’hui ». La Simmental séduit les éleveurs par ses nombreuses qualités, tout en vieillissant très bien : 10 % des vaches sont en 6e lactation ou plus.

Extrait de palmarès

Vaches en 1re lactation (01A), Championnat jeune
• 1-Ricarda, Janker Johann, Autriche.

Vaches en 1re lactation (01B)
• 1-Javanaise, Gaec Magnière, Chazeuil (21),
• 6-Johana, Gaec Breizh Simm, Pluherlin (56).

Vaches en 2e lactation
• 1-Image, Gaec Richard, Chameroy (52).

Vaches en 3e lactation
• 1-Hawai, Gaec Magnière, Chazeuil (21).

Vaches en 4e lactation ou plus
• 1-Daphnée, EARL du Meix de Chêne, Argilly (21),
• 7-Guadeloupe, Gaec de la Croix, Nozay (44).

Meilleure fromagère
• 1- Hilka, EARL du Coteau (André), Biesles (52).

Meilleure laitière
• 1- Cadreuse, EARL du Coteau (André), Biesles (52).

Meilleure bouchère
• 1- 3340, Moussay Stéphane, Parigné-sur-Braye (53).

Meilleure mamelle jeune
• 1-Incroyable, Gaec Agrée Gardey, Beaumont-sur-Vingeanne (21).

Meilleure mamelle adulte
• 1- Fantaste, Gaec Agrée Gardey, Beaumont-sur-Vingeanne (21).

Championnat adulte, Grande championne – Spécial Space 2017
• 1- Hawaï, Gaec Magnière, Chazeuil (21).

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer