En bref

Aides bio : le ministère de l’Agriculture ne cofinancera plus l’aide au maintien

A l’occasion de sa visite au salon Tech&bio le 20 septembre, le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert a annoncé que le cofinancement des aides bio par le ministère se concentrera uniquement sur les aides à la conversion à partir de 2018. Les Régions pourront continuer à utiliser les fonds Feader pour financer des aides au maintien sur de nouveaux contrats, mais elles devront le faire sans mobiliser les crédits du ministère en cofinancement.

Les aides à la bio (maintien et conversion) sont financées à 75% par le Feader (fonds européen) et à 25% par des fonds nationaux, qui peuvent provenir du ministère de l’Agriculture, des collectivités locales ou des agences de l’eau. Enfin, S. Travert a annoncé que la prolongation du crédit impôt bio sera portée par le gouvernement dans le cadre de la loi de finance rectificative à venir.

La Conf' dénonce un «renoncement» du gouvernement
Réagissant à l’annonce, la Confédération paysanne dénonce un «renoncement» du gouvernement. Dans un communiqué du 21 septembre, le syndicat traduit l’annonce du ministère comme «un signal désastreux aux paysan(ne)s» ; ce signal serait que «l’Etat vous abandonnera dès votre conversion achevée, et débrouillez-vous seul pour faire face à la pression des prix». La Conf’ rappelle que selon elle «les aides au maintien bio sont indispensables pour que l’agriculture biologique se développe au-delà de la niche économique dans laquelle elle se trouve».
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer